Nouvelle galère sur les rails de la ligne N Dreux Montparnasse

« Vers 6 h mercredi 2 février matin, un Transilien en provenance de Dreux a rencontré des difficultés.

Après des tentatives de dépannage, ce train est définitivement tombé en panne à quelques kilomètres de la gare de Houdan à 6h50. Les passagers de ce train ont été évacués le long de la piste et acheminés à pied en gare de Houdan accompagné d’agents SNCF.

La gare de Montfort L’Amaury a pu être utilisée à partir de 8 h 10 pour faire des trains origine terminus à la 1/2h en direction de Montparnasse. Par contre, l’axe Montfort Dreux est resté coupé jusqu’à 9h30. En effet, la SNCF a du assurer un secours par un deuxième train venant de Dreux et qui a du ensuite pousser l’ensemble à 30 Km/h jusqu’au delà de Plaisir. Des bus ont pu assurer une prise en charge partielle des usagers, par rotation des trois bus dont nous disposions »

Train en gare de houdan

Voilà les explications techniques que j’ai pu obtenir de la Direction Générale des lignes N et U hier après midi.

Rien d’extraordinaire et sans doute acceptable si, sur cette ligne N, on n’avait pas atteint un niveau d’incidents et de retards qui rendent le trajet vers Paris de plus en plus insupportable pour les usagers bien sur mais aussi pour leurs employeurs qui n’en peuvent plus des retards ou des absences de leurs salariés.

C’est cette exaspération qui a conduit mercredi matin une trentaine d’usagers à occuper les voies à Houdan après avoir marché le long de la ligne et resté sur les quais de Houdan dans le froid et sans information.

Ces personnes très majoritairement originaires de la zone de Dreux et au-delà ont été reçus dans la matinée par la Direction Générale des lignes N et U qui leur a présenté excuses, donner explications et promis un geste commercial !

Alors sur la ligne N, les incidents récurrents de ces derniers mois et le point culminant d’hier ont permis au directeur général des lignes Transilien N et U de m’indiquer hier après midi 

« que le Président de la SNCF a considéré que la ligne Paris Dreux devait faire l’objet d’un plan d’action renforcé, a divers échelon de temps, avec l’ensemble des acteurs du ferroviaire et notamment RFF. Au titre des mesures immédiates, et au-delà d’actions techniques spécifiques, nous nous sommes engagés à renforcer les équipes de dépannage des matériels roulants de la ligne de 9 personnes. Par ailleurs les échanges avec RFF font apparaître que des opérations de maintenance supplémentaires vont être réalisées en 2011 sur des points de faiblesses identifiées de la ligne»

Voilà une bonne nouvelle ! Il serait temps qu’enfin au STIF ou à la Région qui ont la responsabilité ou la compétence de l’organisation des Transports qu’on se préoccupe un peu plus des transports au quotidien et surtout de ceux de la grande couronne. Bien sur, il est facile de taper en permanence sur la SNCF mais il faut aussi que les autorités en charge des transports leur donnent les moyens d’améliorer l’infrastructure et les  matériels roulants. Il est tout à fait indispensable et urgent de lancer les projets structurants très coûteux comme EOLE, ARC EXPRESS, Métro Automatique Grand Paris, qui préparent l’avenir à l’horizon 2020 voire 2025 mais il faut aussi soulager la peine des usagers aujourd’hui, maintenant !  C’est que je plaide en permanence au sein des commissions et du Conseil d’Administration du STIF dans lesquels je représente le Département des Yvelines.

C’est assurément le point de vue du Sénateur yvelinois BRAYE qui le 16 décembre dernier posait une question d’actualité en déclarant

«  La cour de comptes vient de rendre un rapport sur les transports  ferroviaires en Ile de France rejoint fort heureusement le constat que font quotidiennement les centaines de milliers d’utilisateurs franciliens : un réseau inadapté et saturé, une qualité de services dégradée, des retards d’investissement, des déséquilibres financiers, …Le constat de la cour des comptes est sévère pour le STIF mais aussi pour les opérateurs de transport, SNCF et RATP, et pour RFF »

C’est aussi le sens de la réunion qui a regroupé lundi dernier STIF, SNCF et RFF au Sénat à l’invitation du Président LARCHER pour évoquer cette situation du quotidien sur les lignes N et U.

Alors dans ce contexte, comment penser que la proposition de la majorité du Conseil Régional d’Ilde France d’un tarif unique pour le PassNavigo puisse être écologiquement correcte! Baisser le prix de la carte orange en zone 7 amènera inévitablement plus d’habitants dans nos régions de frange yvelinoise et d’Eure et Loir. Depuis quand les écologistes encouragent t’ils ainsi à habiter loin de son travail ? Est il raisonnable d’amener plus d’usagers encore sur une ligne N en déroute ?  Ne doit-on pas envisager plus de lignes régulières de bus. Mais les bus doivent utiliser des routes et les routes restent un gros mot pour les verts ?

Nous en reparlerons ! Dans l’immédiat, j’inviterai le directeur général des lignes N  et U à venir à Houdan rencontrer élus et associations.