Une charte paysagère pour la ruralité et la biodiversité

Tous les habitants du Pays Houdanais attachent une grande importance au maintien de la ruralité. Mais que faut il mettre derrière ce mot ?

La ruralité ne peut plus se confondre avec l’activité agricole qui a par ailleurs profondément évolué. La ruralité, c’est à la fois un cadre de vie et un mode de vie.

Un mode de vie qui faisait la place à des solidarités sociales de voisinage, à des circuits courts en ce qui concernait l’alimentation, des circuits courts qui s’appuyaient sur les potagers, les élevages locaux, un mode de vie qui s’appuyait sur des traditions culturelles où on était acteur culturel plutôt que consommateur. Ce mode de vie rural, il faudrait, que dans le pays houdanais, on le redécouvre. Des diversifications de la production agricole pourraient permettre aux restaurations collectives comme aux familles d’employer des produits locaux ! Des services comme les portages de repas à domicile, le transport à la demande, la visite aux domiciles des personnes âgées sont des éléments susceptibles de reformer des solidarités locales !

La ruralité, c’était aussi un cadre de vie bâti qui privilégiait une certaine densité plutôt que l’étalement, qui tenait compte de la nature dans la conception de la construction, qui entretenait ses paysages naturels comme bâtis.

C’est pour garder ce caractère rural que la CC Pays Houdanais a lancé diverses initiatives avec le concours du Conseil Général des Yvelines dont l’élaboration d’une charte paysagère. Menée par un bureau d’études sur la base d’un diagnostic de paysage du Pays Houdanais, l’élaboration de cette charte s’est appuyée sur un comité, réunissant communes associations d’environnement et représentants du monde agricole, qui a travaillé dans le cadre d’ateliers. Cette initiative a été saluée dès juin 2010 et a valu à la Communauté de Communes du Pays Houdanais de recevoir un deuxième prix dans le cadre du Grand Prix de l’Environnement.

Anne POURSINOFF remettant le grand prix de l'environnement à la CC Pays Houdanais

Le trophée a été remis à Jean Marie TETART par Anne POURSINOFF, Présidente de Natureparif et députée des Yvelines.

La charte paysagère, qui dresse donc un diagnostic et énonce des recommandations, a été adoptée par le Conseil Communautaire de la CC Pays Houdanais. Un comité de pilotage regroupant élus, associations, administrations, monde agricole vient d’être installé lors de l’inauguration à Bourdonné d’une exposition sur le paysage du Pays Houdanais, ce vendredi  25 février.  Ce comité va mettre en place un observatoire photographique des paysages, conduira les actions de sensibilisation des habitants, fera des recommandations pour les PLU, éditera des conseils pour diversifier les espèces végétales dans les haies, pour favoriser la biodiversité.

jean marie TETART présentant la charte paysagère du Pays Houdanais le 25 février à Bourdonné

Ce même vendredi 25 février, Jean Marie TETART, Président de la CC Pays Houdanais a signé la charte régionale de la Biodiversité.

Déjà la CC Pays Houdanais en met en oeuvre les principes, par des fauchages adaptés des accotements, par la gestion des lits et berges de rivières respectueux de la diversité de la faune et de la flore et plus récemment en aidant les associations AME et Athéna à mettre en œuvre un crapauduc à Condé sur Vesgre.