Lancement de la 208. Les Yvelines, département de l’automobile.

avec mes collègues du Conseil Général et le staff du site de Poissy

J’ai eu l’occasion la semaine dernière de visiter la chaine de production de la 208 à Poissy. J’accompagnais Alain Schmitz, président du Conseil Général ainsi que mes collègues Raynal,

Vandewalle et Olive.  Nous y avons été reçu par la Directrice Générale du site, Gaëlle MONTEILLER, le Directeur des Ressources Humaines Philippe CAYLOU et la Responsable de la Communication Marie-Paule BAISY, en présence de Hervé PICHON, Responsable des Relations avec les collectivités locales au sein du groupe PSA Peugeot Citroeën.

Une bien belle voiture que cette 208 dont la chaine de fabrication a exigé pas moins de 150 millions d’euros sur 3 ans d’investissements et d’innovation  notamment dans la réalisation des soudures dans l’atelier de ferrage qui permet notamment une réduction de la masse.

La visite d’une chaine de montage est toujours très impressionnante car tout à l’air simple mais
fait prendre en même temps conscience de la somme d’efforts de recherche, de formations, d’investissement qu’il faut pour la concevoir. Cette visite met en évidence l’exigence permanente de sécurité qui s’impose à toute personne qui entre dans les locaux, employé ou visiteur. Elle révèle aussi le souci du zéro défaut avec plus de 2000 contrôles avant de

déclarer le véhicule bon pour le service. Cette qualité est le résultat des efforts de recherche amont pour la conception et l’optimisation de la fabrication mais est aussi celui de l’investissement en formation des employés qui font tourner ces chaines.

avant d'entrer dans la chaine de peinture

La chaine passe maintenant à 600 véhicules par jour et atteindra 1100 véhicules par jour en septembre

Gageons que la 208 connaitra un grand succès et permettra de contribuer au plein emploi sur le site de Poissy qui rassemblent plus de 6000 emplois et garder à l’industrie automobile française une part de marché conséquente.

Le département des Yvelines reste bien le département de l’automobile, avec les  établissements de Poissy, Flins, de Guyancourt, etc. Le Conseil Général sous l’impulsion de Alain Schmitz a bien compris qu’il fallait qu’il le reste et qu’il devienne celui ou se conçoit et se construit l’automobile du futur, la mobilité de demain.

Dans un secteur très concurrentiel, le Département se devait de soutenir constructeurs et équipementiers mais aussi la recherche et l’innovation.  Les résultats sont là avec ZOE qui met le véhicule électrique à la portée de tous, avec cette 208 qui étaient toutes deux au Salon de Genève où le Département des Yvelines était la seule collectivité territoriale à avoir un stand.

Le département des Yvelines soutient aussi la recherche développement en lançant et finançant des appels à projet qui ont par exemple permis la mise au point de véhicules décarbonés  mais aussi de véhicules intelligents interactifs avec l’infrastructure et l’environnement. Pour la première fois, les deux groupes français uniront leurs efforts de recherche sur le site  de Satory.

En investissant dans l’automobile, le Département des Yvelines soutient l’emploi, soutient l’exportation et protège l’environnement en soutenant la mise au point de véhicule décarbonés et l’évolution vers une nouvelle mobilité.