Entreprises, collectivités ensemble pour des territoires gagnants

Patrick Mitchell, le Président de l’APHIE lors de la 1ère assemblée générale

Jeudi 5 avril, l’APHIE (Association des Industries et Entreprises du Pays Houdanais) tenait son assemblée générale à Tacoignières. Après une année d’existence, elle enregistre déjà 68 membres grâce à son conseil d’administration très dynamique sous l’impulsion de son Président Patrick Mitchell (en photo) et de son vice Président Maurice Filosa.

APHIE est devenue l’interlocuteur incontournable de la chambre de Commerce et la chambre des Métiers mais aussi de la communauté de communes du pays houdanais. Avec cette dernière, un partenariat s’est développé pour  négocier le quotidien et l’avenir des zones d’activités. Cela va de l’amélioration de l’aménagement des zones d’activités (signalétique, accès au très haut débit, installation de vidéo surveillances dans les zones,)  aux questions des déplacements et de l’accès au logement en débattant du covoiturage, des accès à la gare en passant par la mobilisation du 1% logement.

Les élus locaux doivent se passionner pour le monde de l’entreprise pour en connaître les besoins, les contraintes, les rythmes,…  Les plateformes de dialogue doivent être la règle.

Mais les associations d’entreprises doivent aussi être indispensables à leurs membres (mutualisation de services, accueil des nouveaux, groupement d’entreprises). Elles doivent être aussi à l’écoute des besoins sociétaux. Elles doivent comme le fait l’APHIE aller vers les lycées, vers les collèges pour qu’on sache dans ces lieux qui forment nos jeunes ce que c’est que l’entreprise, qu’on y créée un climat plus favorable à l’entreprise et aux emplois qu’elle offre, qu’on y fasse redécouvrir tout l’intérêt de l’apprentissage. Il faut que les collégiens ou les lycéens puissent visiter le monde de l’entreprise pour avoir envie d’y entrer. Ça peut être plus efficace que bien des conseillers d’orientation !  Quand les entreprises, les collectivités et les lieux de formation savent travailler ensemble au niveau local, c’est forcément territoire gagnant. 

Si les grands groupes comptent dans l’économie et l’emploi du pays, il faut penser de manière beaucoup plus spécifique aux conditions de création, de développement  de nos PME qui sont le tissu le plus solide de l’économie française et de l’emploi. Imaginons que chaque PME ait le besoin et la possibilité d’embaucher un salarié !

Les PME ont bien évidemment besoin de charges patronales allégées mais il faut surtout leur garantir de la flexibilité dans les conditions d’emploi et de temps de travail pour faire face à l’évolution des baisses et des pics d’activités. On n’amortit pas une nouvelle commande ou un client perdu de la même façon dans une entreprise de dix salariés ou dans une entreprise des quelques milliers d’emplois.

Elles ont besoin aussi de trouver rapidement du personnel formé, compétent. Ce n’est pas le cas actuellement. Il faut développer l’apprentissage et  l’alternance en les généralisant dès la fin dès la dernière année de Bac pro ou de Cap. Une sensibilisation des établissements d’enseignement à l’entreprise est indispensable.

Il faut aussi faciliter l’accès de nos PME aux marchés publics de l’Etat, des collectivités locales en leur réservant une partie de ces marchés dans un cadre concurrentiel bien sur.

Ce sont là des mesures simples que Nicolas Sarkozy propose aux Français et en particulier aux milliers de responsables de PME.

Mais il faudra enfin simplifier et simplifier encore la vie administrative de nos entreprises et faire une pause normative et assurer des plages de calme dans les évolutions fiscales et sociales. Une entreprise comme une collectivité a besoin de finir d’absorber un premier changement avant qu’un nouveau s’impose à elle.  Et je crois que l’Etat a besoin d’évaluer l’effet d’une première mesure avant d’en proposer la modification. Chacun a besoin de visibilité et de sérénité.

Ce n’est en tout cas pas ce que nous promettent ensemble François Hollande, Jean Luc Mélanchon, et Eva Joly!

Législatives 2017 pour la 9ème circonscription des Yvelines

Législatives 2017 pour la 9ème circonscription des Yvelines

Pour suivre ma campagne, inscrivez vous et recevez directement par mail toutes mes actualités.

Félicitations vous êtes abonnés !