La gauche socialiste vote le traité Sarkozy-Merkel

Les journalistes étaient nombreux cet après-midi dans l’hémicycle. Pas seulement pour les questions d‘actualité mais aussi pour le vote pour la ratification du « traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance au sein de l’union économique et monétaire » que Nicolas SARKOZY et Angela MERKEL avaient proposé. Avant même d’être ratifié, ce traité avait déjà joué un rôle très positif dans la gestion de la crise financière européenne et le Gouvernement de M. Ayrault a largement bénéficié de la dynamique qui avait ainsi été créée.

Pour les socialistes, l’essentiel des débats a été d’essayer de montrer que le traité soumis au vote de l’assemblée n’était pas celui de Sarkozy-Merkel  mais un traité que F. Hollande, dès ses premières réunions européennes, aurait largement fait amender dans un sens de plus de justice, de démocratie, de transparence, de souveraineté,  bla, bla, bla.

La réalité que le texte que j’ai voté aujourd’hui avec la très grande majorité de l’UMP et de UDI est bien celui que  Nicolas SARKOZY a négocié. Communistes, front de gauche, front national et écologistes ont voté contre !

Qu’importe ! Le traité a été ratifié par notre assemblée nationale par  568 votants, 547 exprimés, 477 voix pour et 70 contre.

La majorité de gauche commence toutes ses phrases à l’assemblée par « c’est à cause de l’héritage que vous nous avait laissé, etc.   «  Héritage, hérité, … sont sans doute devenus les mots de gauche les plus usités à l’assemblée. Ils expliquent tout même l’inexplicable.

C’est bien le texte de la majorité sortante que les socialistes ont voté aujourd’hui ! Ce n’est pas grave ! Qu’ils n’aient pas honte, c’est bon pour la France et  l’Europe !