J’ai voté contre les emplois d’avenir, une proposition de courte vue !

Ce n’est pas très facile de voter contre une loi qui ambitionne de donner du travail pour deux à trois ans à des jeunes ! Et pourtant pouvait-on cautionner ce projet du Gouvernement Ayrault.

De quoi s’agit-il ?

Il faut mobiliser 1,5 milliards d’euros pour créer 100 000 emplois en 2013 et 50 000 en 2014. Ces emplois seront réservés aux jeunes sans emploi et sans qualification des quartiers sensibles ou des zones rurales dévitalisées ! Et les autres jeunes qui habitent en centre ville et dans des bourgades sans problèmes, pourquoi n’y auraient-ils pas droit !

Mais là n’est pas le problème le plus important !

En effet, les employeurs seront des collectivités locales (communes, intercommunalités, etc. ou les associations qu’elles soutiennent) pour les éternels emplois publics de médiateurs des transports, ambassadeurs du tri sélectif, agents de proximité, etc, etc. Ce sont ces communes et intercommunalités qui devront supporter la charge nette de ces emplois (environ 25 % du coût) alors même que l’Etat exige des collectivités locales qu’elles réduisent leurs dépenses.

A l’heure où le gouvernement socialiste réduit l’attractivité des heures supplémentaires pour les salariés comme pour les employeurs, qu’il ne souhaite toujours pas s’engager dans la flexibilité du travail, n’aurait il pas été plus judicieux de consacrer ce 1.5  million d’euros à des emplois dans le secteur privé en développant un grand effort sur l’apprentissage, en confiant ces jeunes aux PME,  aux artisans, aux restaurateurs, aux services à la personne sur des bases salariales avantageuses en contrepartie de l’effort de formation envers ces jeunes et de la pérennisation de leurs emplois!

Dans la formule socialiste, on dépense de l’argent qui ne trouve ses recettes que dans une fuite en avant de l’impôt, on conduit les collectivités locales à plus de dépenses et on aiguille les jeunes vers des emplois qu’un pourcentage important de collectivités locales ou d’associations ne sauront pérenniser !

Encore une occasion ratée de soutenir nos artisans, nos PME, nos forces vives économiques !

Législatives 2017 pour la 9ème circonscription des Yvelines

Législatives 2017 pour la 9ème circonscription des Yvelines

Pour suivre ma campagne, inscrivez vous et recevez directement par mail toutes mes actualités.

Félicitations vous êtes abonnés !