Le Gouvernement renvoie les équipements sportifs au vestiaire

Depuis son arrivée au pouvoir, la gauche nous parle de plus de justice et de plus d’équité.

Et pourtant…

Lors de la présentation du budget « sport », Madame Valérie Fourneyron, Ministre des Sports, de la Jeunesse, de la Vie associative et de l’Education populaire, a annoncé que la session nationale d’attribution des subventions d’équipements du Centre National du Développement du Sport (CNDS), prévue en novembre prochain, serait annulée.

Ce faisant et, au lieu de procéder à des économies de fonctionnement de son Ministère, Madame la Ministre et donc le Gouvernement choisissent de sacrifier les investissements réalisés par les collectivités locales en supprimant quasiment la moitié des aides CNDS prévues cette année aux porteurs de projets qui représentaient 1,1 milliards pour cette session.

Le Conseil d’administration du CNDS devait statuer sur 369 dossiers. Ils sont aujourd’hui en attente. Beaucoup d’entre eux devront sûrement être abandonnés malgré les frais déjà engagés par les acteurs locaux pour leur élaboration.

Cette décision est difficilement défendable. Le gouvernement peut changer les règles du jeu si il en a envie, il peut même mettre en cause sa crédibilité, c’est son problème, mais il ne peut pas mettre en cause celle de l’Etat. Les dossiers déposés conformément aux règles existantes doivent être traités et honorés. Cette décision est contraire à l’intérêt général et met un frein au développement du sport pour tous.