Les Yvelines s’engagent pour 3 nouvelles années avec le Département de la Cuvette (Congo)

Jeudi 25 octobre, Jean-Marie TETART, Vice-Président du Conseil général des Yvelines délégué à la coopération décentralisée, et Emmanuel AMBENDE, Président du Conseil départemental de la Cuvette (République du Congo), ont officiellement renouvelé pour trois ans la convention-cadre de coopération décentralisée, succédant à celle signée en 2009. Pour l’occasion, le Président AMBENDE était accompagné du Secrétaire du Bureau exécutif du Département de la Cuvette, Bruno ANGONO, et de l’Administrateur-Maire de la commune d’Oyo, Jean-Marie EWENGUE.

M. Angono, M. Ambende, M. Tétart, M. Ewengue

La première convention-cadre (2009-2011), dont l’exécution avait été déléguée à l’association Fideco, a permis la mise en place d’actions dans deux domaines : l’entretien de la voirie urbaine, et l’amélioration de l’offre de soins de proximité. Dans le domaine de la voirie, une ONG baptisée “Mboka Bopeto” a été fondée par les deux collectivités partenaires pour prendre en charge l’entretien des routes et des caniveaux de la ville d’Owando. Ce service fonctionne aujourd’hui avec 10 personnes et du matériel important, à la satisfaction de la population. Dans le domaine de la santé, deux centres de santé ont été entièrement réhabilités, et huit autres ont bénéficié de petits travaux de remise à niveau. Mboka Bopeto a aussi été mis à contribution : elle est désormais chargée des opérations de maintenance courante dans tous les centres de santé de la Cuvette. Pour cette première phase de trois ans, 425 000€ ont été mobilisés par les collectivités, dont 375 000€ par le Département des Yvelines. Les collectivités ont pu s’appuyer sur l’expertise de la Direction des routes et des transports du Département des Yvelines et sur France volontaires, qui a mis à disposition un volontaire de solidarité internationale. Electriciens sans frontières a également apporté ses conseils pour l’électrification d’un centre de santé.

La seconde convention-cadre (2012-2014) prévoit de poursuivre les efforts dans les deux domaines précédents, et l’extension du service proposé par Mboka Bopeto dans les villes de Makoua et Boundji est envisagée. D’autres centres de santé pourront être réhabilités et électrifiés. Trois nouveaux domaines ont été par ailleurs retenus : celui du développement agricole, celui de l’offre culturelle, et celui de la sécurité civile et secours aux personnes.