Survols aériens, vers une diminution des nuisances sonores ?

Suite à la plainte de plusieurs riverains de Bazemont quant à des survols commerciaux plus bruyants et plus fréquents, Jean-Marie Tétart a saisi la DGAC, le 20 septembre 2012, pour comprendre la source de ces nuisances. Il ressort de l’enquête relatée par la DGAC que certains pilotes indélicats ne respectent pas les altitudes et les procédures d’approche, engendrant de fortes perturbations sonores lorsqu’ils passent, mais aussi quand ils doivent remonter pour s’aligner sur la trajectoire idéale à l’approche de l’aéroport.

Cette enquête rappelle en revanche que de nombreux aménagements ont été mis en place depuis deux ans, conduisant à l’augmentation de  300 mètres  des altitudes d’approche vers Charles de Gaulle et Orly. De même, au cours de la nuit, les avions les plus bruyants ont été interdits de survols pendant les périodes de sommeil.

Des améliorations qui porteront leurs fruits quand les pilotes prendront de bonnes habitudes et tant que les habitants des zones impactées seront les garants du respect des engagements pris.

Si vous relevez des survols anormalement sonores, notez bien les heures de passage pour l’identification, et contactez :
La maison de l’environnement de Roissy, ouverte du lundi au vendredi de 9h à 16h30
Tél. : 01 48 64 63 82