Le transport en danger de sortie de route ou de rail !

Ce matin, la commission affaires économiques était consacrée à un débat sur la situation du transport de marchandises, du fret dans notre pays.

Cette situation n’est pas bonne. La part du fret ferroviaire diminue encore et ce n’est pas le seul rapprochement SNCF/RFF avec leadership à SNCF qui peut faire espérer l’embellie.

L’union des transporteurs faisait remarquer que chaque vendredi il leur manque 30% des sillons pour les besoins de la semaine suivante alors qu’en Grande Bretagne, 80% des sillons ferroviaires sont assurés avec deux mois d’anticipation ! Et que dire de la concurrence au niveau européen avec par exemple les suisses qui  vont offrir des liaisons Allemagne méditerranée …  mais plutôt Gênes que Marseille pendant qu’en France des quantités de résistances s’organiseront contre des voies ferrées de contournement des agglos pour le transport de marchandises !

Dans le même temps, 40% des entreprises de transport routier sont dans le rouge et 1/3 de celles qui sont dans le vert passeraient dans le rouge si les exonérations sociales dont elles bénéficient s’arrêtaient !  Et que dire de la concurrence polonaise, roumaine, … Ce n’était vraiment pas le moment de supprimer l’exonération des charges sociales sur les heures supplémentaires !

Il faut un plan Logistique à la France, pas seulement un plan Transport car un plan logistique doit à la fois s’interroger sur toutes les faces du défi : infrastructures de transport et de  stockage, de manutention,  complémentarité rail/route, rail /fleuve,  route, rail/ports, etc.  mais aussi sur la compétitivité coût et  hors coût des entreprises, les mesures de protection concurrentielle et surtout harmoniser des pratiques européennes.

Si le Gouvernement veut bien le reconnaître alors nous nous associerons à son travail. La France doit maîtriser  organiser et garder la main sur le secteur transport et logistique car de lui dépend aussi en grande partie le reste de l’économie !