Pour des bus dans les bandes d’arrêt d’urgence des voies rapides et autoroutes !

Chaque jour, des milliers de franciliens galèrent dans des RER, des métros, des mobiliens, etc.  Le réseau ferré de transports collectifs est saturé, irrégulier, sans sécurité. Le STIF, la RATP, la SNCF n’arrivent pas à améliorer la situation en dépit de moyens financiers de plus en plus lourds. Ne voit-on pas malheureusement aussi que le projet EOLE de RER E vers Mantes semble  fragilisé au point que tous les élus de la vallée de la Seine se mobilisent toutes sensibilités confondues pour montrer leur vigilance.

Alors devant cette situation alarmante, on promet le bonheur pour 2025 avec le réseau automatique du Grand Paris dont on a tellement de mal à réunir le financement.

Et si on se préoccupait un peu plus du quotidien des franciliens !

Pourquoi ne pas développer simplement le transport collectif par bus, pourquoi ne pas améliorer la fluidité des lignes de bus existantes. C’est facile, c’est moins cher, c’est évolutif, ça utilise des infrastructures existantes !

C’est l’objet de ma question orale sans débat qui demande qu’on permette, dans les meilleurs délais et après aménagement, l’usage  par les bus des bandes d’arrêt d’urgence des autoroutes et voies rapides.  Le Ministre des Transports a indiqué qu’il était favorable et faisait poursuivre les études. Il faut qu’il les fasse accélérer. Les franciliens n’en peuvent plus !

Consultez la question orale relative à l’utilisation des bandes d’arrêt d’urgence des voies rapides et autoroutes urbaines pour le transport collectif par bus