Manif pour tous, mobilisez aussi vos élus !

Après le succès incontestable de la manifestation du dimanche 13 janvier dernier, les opposants au « mariage pour tous » sont bien décidés à faire entendre leurs revendications. Refusant de soumettre le projet de loi de mariage pour tous au référendum, et refusant de les recevoir à l’Élysée, François Hollande soulève un véritable vent de colère chez les élus contestataires.

À l’assemblée, avant que l’UMP n’entame une véritable guerre des tranchées pour s’opposer au texte, l’entente parlementaire pour la Famille mobilise largement. Les députés invitent tous les élus à se rassembler devant le palais Bourbon, au pied des colonnes de l’Assemblée nationale en face de la place de la Concorde, munis de leurs écharpes le mercredi 23 janvier à 12h30. Plusieurs milliers d’élus sont ainsi attendus pour relayer la voix des centaines de milliers de Français qui ont manifesté le dimanche 13 janvier à Paris, faire entendre leur liberté de conscience et aller porter, ensemble, leur message auprès du Président de la République.

L’association des maires pour l’enfance a décidé, également, de prendre publiquement position contre ce projet de loi et vous propose d’interpeler votre maire pour l’inciter à prendre publiquement position contre ce texte. Votre action à ce titre est indispensable, car ce sont des relais très efficaces de l’opposition que nous entendons mener. Petit à petit, les rangs grossissent et les langues se délient. De plus en plus de maires prennent la parole, à leur tour, pour alerter leurs concitoyens. Le formulaire est disponible ici : www.mairespourlenfance.fr

Enfin, il est important de diffuser très largement l’appel à signer une demande officielle de référendum du collectif « La Manif pour tous », à l’origine de notre mobilisation le 13 janvier. Cette demande s’effectue ici, sur un site dédié : www.referendum-officiel.fr

Le gouvernement doit entendre l’appel solennel de son peuple et choisir, avec sagesse et bienveillance, de lui faire confiance pour trancher cette question. Bien au-delà d’une question de liberté ou d’égalité, à laquelle on cherche à la réduire, ce projet de loi est dangereux pour l’avenir de nos sociétés et remet profondément en cause notre modèle tant social que familial. Il est plus que temps que François Hollande l’entende, il en va de l’intérêt supérieur de nos enfants !