Les services de l’État confirment leur intérêt pour les aménagements des bandes d’arrêt d’urgence sur l’A12

rt2Les services de l’État sont venus conforter Jean-Marie Tétart dans l’intérêt qu’il porte à l’aménagement de certaines portions de l’A12, dans le secteur vallée de la Seine, pour favoriser la circulation des transports en commun sur les bandes d’arrêt d’urgence. Une solution qui intéresse fortement la préfecture de région …

Une réponse qui fait suite à celle du ministre des Transports, Arnaud Cuvillier, le mardi 27 novembre 2012 en hémicycle, lorsque Jean-Marie Tétart l’avait saisi d’une question orale à ce sujet. Le ministre lui avait alors confirmé que les services de l’État étudient les zones où des aménagements spécifiques pourraient améliorer la circulation des transports publics, à la condition expresse que ces transformations puissent se faire dans des conditions de sécurité acceptables.

La DRIEA (Direction des routes d’Île-de-France), interpelée par Jean-Marie Tétart dans la foulée de cette intervention, lui a confirmé que des études sont en cours sur ces portions pour déterminer les différentes possibilités d’aménagement et leur coût : « Dans les Yvelines, l’avancement des études permet de confirmer que l’autoroute A12 entre dans les corridors intéressants pour la mise en place de voies dédiées et doit faire partie de l’analyse approfondie de faisabilité. »

Le STIF, lui-même, a confirmé l’intérêt qu’il pouvait porter à ces adaptations locales.

L’ensemble de la démarche d’étude sera terminé à la fin de cette année et il sera alors possible, si les études approfondies confirment leur faisabilité, de réaliser les travaux d’aménagement.

Jean-Marie Tétart appelle les services de l’État à poursuivre leurs efforts dans la durée pour soulager rapidement la situation très difficile que rencontrent quotidiennement les usagers de la route, et pour faire des transports en commun une solution véritablement attractive.

Retrouvez le compte rendu intégral de la séance des questions orales au gouvernement du mardi 27 novembre 2012 :

http://www.assemblee-nationale.fr/14/cri/2012-2013/20130074.asp#INTER_11