Près de 10 000 briques déjà fabriquées au Togo

7 Yvelinois bénéficiaires du RSA et 6 maçons togolais sont à pied d’oeuvre pour la réalisation des briques
7 Yvelinois bénéficiaires du RSA et 6 maçons togolais sont à pied d’oeuvre pour la réalisation des briques

En mission au Togo du 2 au 5 mars avant de se rendre au Bénin, le Vice-Président délégué à la coopération décentralisée Jean-Marie Tétart a rendu visite au 7 bénéficiaires du RSA partis début février pour un chantier solidaire au Togo. Ils participent à la construction du Lycée technique d’Anèho.

Arrivés au Togo le 5 février dernier, Edouard, Jean-Claude, Stéphan, Romain, Thierry, Seydou et Christophe, salariés du Conseil général pour une période de six mois correspondant à leur mission togolaise, s’emploient activement à la fabrication des 281 000 briques prévues dans le cadre du chantier solidaire. Nicolas et Kévin, travailleurs sociaux des Yvelines, sont présents à leurs côtés pour faciliter leur intégration et les démarches liées à la vie courante et sur le chantier, en lien avec la Commune d’Aného et l’ensemble des acteurs intervenant sur le projet.

Jean-Marie Tétart a pu constater avec satisfaction la motivation depuis un mois des sept salariés, qui se répartissent les tâches sur le chantier avec six maçons d’Aného (tamisage, mélange ciment terre eau, presse,…). Le Centre de la construction et du logement (CCL) de Lomé accompagne les partenaires de la coopération Yvelines-Aného dans la fabrication des briques et l’élévation des murs. Le groupe français avait organisé pour la venue du Vice-Président un dîner à la maison : l’occasion d’échanges privilégiés et d’offrir symboliquement la première brique fabriquée sur le chantier.

Souhaitant participer pleinement à la vie locale d’Anèho et transmettre leur énergie, les travailleurs yvelinois ont évoqué d’autres pistes d’action pour leur séjour : réparations diverses dans des écoles, lien avec des enfants au sein d’un orphelinat, partenariat avec l’Hôpital psychiatrique de Zébé…  Autant de collaborations pour optimiser la présence des Yvelinois à Aného et approfondir leur sentiment d’intégration et d’appui à la communauté. De son côté, Jean-Marie Tétart s’est engagé au nom du Conseil général à s’assurer que chaque participant ait, lors du retour en France, un véritable appui pour rebondir de manière pertinente dans la vie professionnelle.

Côté chantier, près de 10 000 briques ont déjà été réalisées en trois semaines. Passée la phase de rodage, le rythme de fabrication devrait rapidement s’élever à 1 000 par jour.