Le FISAC en mode margarita ou 4 fromages!

Depuis des années, le Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce (FISAC) permet d’appuyer des projets de soutien aux activités de structuration de l’activité commerciale de centre ville ou de développement de petites structures commerciales multiservices dans nos villages.

Comme pour beaucoup d’autres programmes, et compte tenu de la crise, le FISAC doit sans doute subir une réduction des crédits mis à sa disposition.

Ceci on peut le comprendre! Mme PINEL, Ministre de l’Artisanat et du Commerce, n’a donc pas besoin comme c’est l’habitude du gouvernement d’expliquer que si les dossiers de demande de Fisac ne sont pas tous honorés ou le sont très en retard, c’est bien sur la faute à l’ancien gouvernement qui a provoqué de « nombreux dysfonctionnements dans la procédure d’attribution de subventions ».

le courrier de la ministre
le courrier de la ministre

C’est en gros ce que la Ministre explique à la commune de Richebourg le 3 mai dernier après que de nombreuses démarches vaines aient été engagées par la commune et par le Député auprès des équipes de Mme Pinel pour être simplement informé de la lettre ci jointe.

C’est quand même un dossier déposé par la mairie de Richebourg  et enregistré officiellement en début 2012. Les subventions du Département et de la Région ont été elles accordées en mars 2012 et février 2013. Celle du Département pourrait devenir caduque. Le couple de gérant retenu par la commune n’a pas pu attendre et est parti ailleurs

On peut penser que Richebourg ne serait que la victime comme sans doute de nombreuses autres communes d’ Ile de France d’une restriction de crédits gérée avec tout le sérieux et l’équité nécessaire.

Et bien qu’on en juge! Alors que la prise en compte d’un projet structurant pour un village comme Richebourg est renvoyée aux calendes grecques par la Ministre PINEL, celle ci a cependant le plaisir de m’informer le 11 juin qu’elle accorde au titre du FISAC une subvention de 15360 euros à un particulier d’un bourg de la circonscription pour « le remplacement de son camion pizza »! On croit rêver! Les élus locaux apprécieront! Au financement d’un projet structurant et d’intérêt collectif pour un village on préfère financer un intérêt particulier! Et pourquoi ce camion pizza plutôt qu’un autre! 

J’ai demandé des explications à la Ministre au cours d’une audition devant la commission des affaires économiques! Croyez vous que j’en ai reçues?