Et si chez les députés et sénateurs PS, ils étaient plus nombreux qu’on le croit à penser la même chose que Philippe Esnol !

Philippe Esnol claque la porte du PSPhilippe Esnol, sénateur-maire de Conflans-Sainte-Honorine vient de quitter le Parti socialiste pour rejoindre le PRG.

Ce n’est pas tant qu’il change de formation dans la coalition gouvernementale qui m’interpelle car Philippe ESNOL a toujours montré son indépendance. Non, c’est plutôt la force de sa dénonciation de la politique du Gouvernement en ce qui concerne les collectivités locales, sa condamnation de la réforme des rythmes scolaires. C’est sa dénonciation de la politique fiscale du gouvernement. C’est l’ampleur de sa consternation devant l’abandon par l’Etat de grandes infrastructures devant servir les Yvelines. C’est aussi la force de sa condamnation des déclarations démagogiques des, selon ses termes, « apparatchiks irresponsables » du parti socialiste!

Cette position de Philippe ESNOL ne me surprend pas. Je l’ai vu avec moi en commission mixte paritaire défendre une première fois la survie de l’Etablissement Public Foncier de Yvelines qu’avec la loi Métropole les députés socialistes veulent aujourd’hui définitivement rattacher à la Région. Nous l’avons vu défendre la laïcité dans l’affaire Babyloup de Chanteloup.

A force de dénoncer la politique du Gouvernement socialiste, son amateurisme, sa démagogie, à force de répéter que le gouvernement est otage de quelques députés verts et de quelques députés socialistes idéologues, à force de dénoncer l’irresponsabilité des dirigeants du parti socialiste, on peut se demander quelquefois si, nous les parlementaires d’opposition, nous ne sommes pas réfugiés dans une opposition systématique.

Cette question je me la pose quelquefois mais très vite les nouveaux couacs, les nouveaux projets, les nouvelles orientations du Gouvernement et les ressentiments des Français me confortent que nous ne pouvons que construire une opposition ferme et constante.

La position de Philippe Esnol, un homme que nous connaissons ici dans les Yvelines, que j’ai eu comme collègue au Conseil général des Yvelines confortent cette position. En passant au PRG, Philippe Esnol a certes repris sa liberté par rapport au PS, mais est aussi entré dans une opposition interne à la majorité gouvernementale !

Législatives 2017 pour la 9ème circonscription des Yvelines

Législatives 2017 pour la 9ème circonscription des Yvelines

Pour suivre ma campagne, inscrivez vous et recevez directement par mail toutes mes actualités.

Félicitations vous êtes abonnés !