François Hollande et Jean Marc Ayrault disent écouter les Français,… Soit, mais en tout cas, ils ne les entendent pas!

bonnet rougeGrande journée de manifestation des bonnets rouges en Bretagne pour crier le désarroi des bretons devant l’accélération de la dégradation économique et de l’emploi dans leur région! La Bretagne est comme toute la France victime de la situation économique générale mais elle est aussi victime d’une gestion du Conseil Régional chargé du développement économique  mais dirigée depuis des années par une alliance socialiste et verte. Ces verts qui pleurent aujourd’hui l’emploi, ne sont ils pas ceux qui en permanence ont lutté en Bretagne contre les nouveaux élevages, contre les grands abattoirs!

Alors bien sur, les bonnets rouges ont aussi manifesté contre l’écotaxe qui  est ajournée mais qu’ils voudraient voir abandonnée. On peut quand même s’étonner quand Jean Jacques URVOAS, député PS de Bretagne, réclamait cet ajournement afin de « mesurer avec précision son impact sur les entreprise bretonnes »! Et les autres, les franciliennes, les picardes, etc! On ne cale pas une politique nationale sur l’humeur régionale, fut elle justifiée comme c’est le cas!

Stéphane LEFOLL disait lui qu’il avait parfaitement entendu le message des Bretons! Quant à Jean Marc Ayrault, il essaie de nous persuader que l’ajournement de l’écotaxe est la meilleure preuve que ce gouvernement sait écouter les Français! Mais ils n’entendent que ce qu’ils veulent bien entendre. Si ils écoutaient mieux, ils entendraient, ils comprendraient que les Français en ont assez de leur gestion, de leur politique, qu’ils savent désormais que François Hollande et Jean Marc Ayrault ne  sont pas plus capables de gérer le pays qu’ils ne le sont de gérer  leurs ministres, leurs députés, leurs alliés verts et le parti socialiste.

Alors qu’ils se mettent à écouter leur opposition parlementaire qui, sur l’écotaxe leur a rabâché que le principe était bon mais que ce n’était pas le moment, qui sur la refiscalisation des heures supplémentaires leur a seriné que ça ne créerait pas de nouveaux emplois, qui sur la loi sur les bonus malus énergétiques les a bombardé d’exemples montrant l’ineptie du dispositif,  qui les a supplié de ne pas aggraver le matraquage fiscal, …

Si ils écoutaient, ils ne donneraient pas de mauvais signes aux investisseurs, ils ne saperaient pas le moral des Français, ils ne casseraient pas l’économie et surtout ils n’auraient pas à reculer sans cesse et n’installeraient pas ainsi l’instabilité fiscale et juridique dans notre pays et la défiance vis a vis  de la parole de l’Etat!