L’écotaxe qui fait déborder le trop plein de fiscalité et de chômage!

Il était évident, après les soulèvements des bonnets rouges, que l’écotaxe ne pouvait pas être absente de la séance des questions d’actualité de ce mardi. Elle était bien au rendez vous!

Mais le Gouvernement veut faire croire que cette écotaxe est la cause de ce soulèvement et que comme c’est le gouvernement Fillon qui l’a créée sur proposition de Jean Louis Borloo, tout cela est encore à mettre au compte de Sarkozy/Fillon. Le gouvernement Ayrault oublie que ses députés comme ceux des Verts l’ont alors votée et donc avalisée. Ils font semblant d’oublier tous les impôts qu’ils ont créés depuis dix-huit mois. L’écotaxe, mise en oeuvre au mauvais moment, n’est que la goutte d’eau qui fait déborder le trop plein fiscal.

Comme il sait bien que les Français ne sont pas dupes, le gouvernement fait maintenant le procès de la gestion de cette écotaxe qui a été confiée par la majorité précédente à une société privée Ecomouv dans le cadre d’un partenariat public privé prévu par le code des marchés publics. C’est la formule qui a d’ailleurs été retenue par les allemands et par les slovaques, etc.  Et si les frais de gestion sont importants, c’est aussi parce que le linéaire écotaxé est relativement faible avec ses 15 000 kms.

Et si le gouvernement a des reproches à faire au principe et aux conditions de mise en oeuvre de l’écotaxe qu’il critique aujourd’hui, il a eu dix huit mois pour les négocier avec les transporteurs, les corriger, les amender et finalement pour l’assumer! Il aurait pu simplement écouter les critiques de notre opposition. Il aurait pu par exemple proposer de passer le tonnage minimum taxé à 12 tonnes au lieu de 6 tonnes, ce qui aurait permis de taxer tous les camions européens longs courriers qui traversent notre pays sans contribuer à  notre investissement pour nos routes  mais aurait épargné bien des camions de livraison et de transport locaux en Bretagne et ailleurs.  

Ne nous laissons pas abuser, ce qui fait monter la colère en France ce n’est pas l’écotaxe, c’est le trop plein fiscal, ce sont les emplois qui disparaissent, c’est le manque de discernement du Président et du Premier Ministre, ce sont les cambriolages qui se multiplient, c’est l’immense besoin de changement dont 93% ressentent intensément le besoin!