Charcuterie cantonale!

carte des cantonsVendredi, Monsieur le Préfet est venu présenter à l’Assemblée départementale la nouvelle carte des cantons. Elle résulte des engagements pris par Français Hollande en matière de mode d’élection des collectivités locales bien sur au nom de la démocratie, de la citoyenneté et de la parité mais peut être d’abord pour organiser la résistance des socialistes dans tous les scrutins et quelle que soit leur popularité et leurs résultats que ce soit au niveau national ou local. Organiser leur survie et peut être même progresser là ils sont très minoritaires.

Mais rappelons d’abord comment ils ont combattu la réforme proposée par Nicolas Sarkozy qui avait le mérite d’amorcer le rapprochement réel entre régions et départements et de faire des économies. Nicolas Sarkozy proposait que les conseillers généraux siègent également à la Région et de répartir les compétences de manière complémentaire entre Départements et Régions! Economie et cohérence!

Alors où en est on avec la réforme socialiste?

On est loin de l’économie de moyens! Dans les Yvelines, nous avions 39 cantons et 39 conseillers généraux. Nous aurons désormais 21 cantons et 42 conseillers généraux. En effet, le gouvernement socialiste a inventé une formule sur mesure. On fait de plus grands cantons dans lequel on élira un couple de candidats homme/femme, donc parité assurée, il fallait y penser!
Cela va conduire, à l’heure ou les collectivités locales sont fragilisées, à un renouvellement majeur de l’assemblée départementale yvelinoise. Il n’y a que trois femmes actuellement, il y en aura 22 en 2015 donc au minimum dix neuf nouveaux membres dans l’assemblée départementale. Quant à l’exécutif, (président, vice présidents) il sera aussi fortement renouvelé puisque le gouvernement s’est arrangé pour grouper des cantons où les conseillers étaient tous deux vice présidents, l’un d’entre eux ne pourra pas se représenter. Les socialistes ont organisé la concurrence entre collègues de la majorité départementale.

Par ailleurs et comme prévu, Manuel VALLS a découpé et a pris soin de ne jamais regrouper des conseillers généraux socialistes entre eux, ce qui aurait pourtant permis de réduire le nombre de cantons. Au contraire, il s’est évertué à préserver chacun d’entre eux par de grosses ficelles. Ainsi les bastions électoraux voisins favorables aux socialistes ont systématiquement été ajoutés aux cantons de leurs élus. Il eut été tellement plus cohérent de s’appuyer sur les intercommunalités. Cela traduit l’absence de vision pour le département, et a pour conséquence de compliquer l’action publique à l’échelle des bassins de vie.

Pour la 9eme circonscription, le canton de Bonnières qui regroupe les cantons actuels de Bonnières, Houdan (sauf Gambais) et une partie du Canton de Guerville. Le canton d’Aubergenville regroupe celui d’Aubergenville, une partie du canton de Guerville, et la plus grande partie du canton de Montfort. Une autre partie du canton de guerville part sur le canton de Limay.

Autre conséquence de cette révolution, Houdan, Guerville, Montfort, etc vont perdre leur statut de chef lieu de canton, ce statut étant réservé à la commune la plus peuplée des nouveaux cantons.

En ce qui concerne le nouveau canton de Bonnières, c’est peut être l’un de ceux qui a le plus de cohérence. Il regroupe trois intercommunalités composées de communes rurales. Ce canton, voisin de l’Eure et l’Eure et Loir, connait les problèmes communs aux communes frontalières en matière de transport, de différentiel en matière de fiscalité des entreprises. C’est le canton qui regroupera le plus de communes comme c’est déjà le cas pour la 9ème circonscription.

Voilà mes premières impressions. On en reparlera. Voyons aussi quelle sera la position de Ensemble pour les Yvelines  et de l’assemblée départementale. Il y aura certainement l’engagement de recours contre ce découpage!

Voir la revue de presse