Monsieur le Premier Ministre ! Quand entendrez-vous le Président de la République dans sa version janvier 2014 ?

C’est en effet la question que j’ai posée au Premier Ministre et que tout le monde se pose après la tonalité des vœux de François Hollande. Pour les collectivités locales, comment va-t-il à la fois réduire leurs dépenses tout en leur donnant de nouvelles responsabilités et en ne simplifiant pas leur organisation. La réforme du mode d’élection cantonale en est un exemple. Il est aussi un exemple de partialité politicienne que l’on peut assimiler à du charcutage électoral. Le département des Yvelines vient d’ailleurs de rejeter le découpage le concernant.

Séance des Questions au Gouvernement. Mercredi 8 janvier 2014.

Question de Jean Marie TETART, Député des Yvelines

Monsieur le Premier Ministre,

Lors de ses vœux aux Français, le Président de la République a appelé à une baisse des dépenses des collectivités locales et à une clarification de leurs compétences.

Le propos est cocasse quand votre Gouvernement impose des dépenses considérables aux communes avec la pseudo-réforme des rythmes scolaires !

Le propos est décalé quand votre Gouvernement complexifie encore le millefeuille territorial avec des métropoles et des conférences territoriales dans tous les sens !

Il l’est davantage encore, quand votre Gouvernement invente ce scrutin ubuesque pour les conseillers départementaux, avec pour conséquence concrète, dans le département des Yvelines par exemple, une augmentation du nombre de conseillers départementaux !

Vous vous êtes ainsi attelé au plus grand charcutage électoral qu’aient jamais connu les territoires ruraux, dont la représentation est mise à mal par vos calculs politiciens.

Pas besoin de commission nationale indépendante pour réaliser ces travaux comme cela avait été le cas pour les redécoupages législatifs de 1986 ou 2009. Non il vous suffisait de laisser faire le meilleur ouvrier de France en charcutage électoral, le Ministre de l’intérieur, qui se drape dans la posture martiale de défenseur de l’Etat de droit mais qui défend d’abord les intérêts du PS quand votre politique les met en danger !

Mais la France réagit ! Habitants et élus des territoires ruraux grondent.

Des départements ruraux, de tous bords politiques, ont rejeté vos projets de redécoupage.  Même des départements urbains, comme la Seine Saint Denis socialiste chère au Président Bartolone, montrent leurs désaccords.

Ce matin, le département des Yvelines, vient à son tour de refuser votre découpage et a voté une contreproposition avec l’appui d’une partie de la gauche !

Monsieur le Premier Ministre !

Quand arrêterez-vous de malmener la France Rurale qui ne demande qu’une chose : le respect de ses spécificités, de ses bassins de vie et de son identité ?

Quand entendrez-vous le Président de la République dans sa version janvier 2014 ?

Législatives 2017 pour la 9ème circonscription des Yvelines

Législatives 2017 pour la 9ème circonscription des Yvelines

Pour suivre ma campagne, inscrivez vous et recevez directement par mail toutes mes actualités.

Félicitations vous êtes abonnés !