Pour le logement et le bâtiment, le retournement, c’est comment et c’est quand ?

Mercredi 4 juin, lors de la séance des questions au Gouvernement, j’ai interpellé Madame la Ministre du Logement sur la situation dramatiquement dégradée des secteurs logement et travaux publics. Je vous invite à en prendre connaissance ci-dessous. Alors que la responsabilité du Gouvernement est totale (défiance des investisseurs pour le logement, réduction des dotations de l’Etat aux collectivités pour le secteur des travaux publics), Madame Pinel répond avec une grande désinvolture appelant au rassemblement des Français et au sens des responsabilités des élus locaux. C’est d’ailleurs désormais la réponse classique du gouvernement Valls à toute question mettant en cause la gestion des deux dernières années du gouvernement Ayrault.

Ma question s’adresse au Ministre du logement

Madame la Ministre,
La semaine dernière, mon collègue Laurent FURST a présenté un bilan malheureusement dramatique de votre politique logement.

Vous lui avez proposé de changer les choses avec cinquante mesures de simplification ! Elles sont utiles mais n’expliquent pas votre échec. ALUR n’augmentera pas le nombre de logements mais change simplement la régulation des files d’attente qui s’allongent. Avec 300 000 logements attendus en 2014, vous avez donc en deux ans seulement, réduit dramatiquement l’activité du secteur bâtiment. Du jamais vu !

Un désastre social puisqu’un grand nombre de Français ne peuvent pas se loger ! Un désastre économique pour le BTP !

Les difficultés des entreprises BTP vont être décuplées par le pacte de stabilité qui organise une réduction de l’investissement des collectivités. Vous réduisez les dotations aux collectivités et vous alourdissez leurs charges avec la réforme des rythmes scolaires! Pour ma commune de 3500 habitants, la combinaison de ces deux mesures pourrait réduire de moitié sa capacité d’autofinancement. Un scénario noir pour les trois prochaines années pour le BTP. La FNTP annonce pour 2014 une baisse du chiffre d’affaires de 4% et la destruction de 12 000 emplois, niveau jamais atteint depuis 1998.

Les Français attendent un logement, les entreprises craignent pour leur activité et leurs emplois.Ils en ont assez et vous le disent à chaque élection.

Vous voulez passer sous la barre des trois millions de chômeurs à la fin du quinquennat. Vous n’en prenez pas le chemin avec la destruction de 37 à 55 000 emplois attendue à cette échéance dans le BTP.

Alors, pour le logement et le bâtiment, le retournement, c’est comment et c’est quand ?

Législatives 2017 pour la 9ème circonscription des Yvelines

Législatives 2017 pour la 9ème circonscription des Yvelines

Pour suivre ma campagne, inscrivez vous et recevez directement par mail toutes mes actualités.

Félicitations vous êtes abonnés !