Au secours des infirmiers

Sans être trop alarmiste, la profession infirmière a peur…

Depuis le début de l’année, cette profession a beaucoup souffert de l’agression de nombre de ses membres. Partout en France la profession infirmière est victime d’agressions, parfois très violentes. Une infirmière en Alsace est morte cet été, tuée d’un coup de fusil de chasse.

Ces hommes et ces femmes, qui prennent soin des autres,  s’inquiètent d’une telle situation et aimeraient être entendus autrement que par la rubrique des faits divers. Une situation qui s’aggraverait mais ne trouverait pas d’écho au Gouvernement. En 2013, déjà, 81% des infirmiers interrogés par  l’Ordre se déclaraient extrêmement préoccupés par la situation, 38% de disaient quotidiennement victimes de violences verbales, 20% étant régulièrement confrontés à des menaces ou intimidations et 8% à des violences physiques.

Cette situation ne peut perdurer. La Ministre des Affaires sociales, de la santé et du droit des femmes est fière d’annoncer l’extension de l’expérimentation des salles de shoot dans toute la France. Mais que répond –elle à ces professionnels libéraux ? Elle souhaite éveiller nos consciences sur les problématiques de la drogue et l’approche des personnes souffrant de cette addiction mais va-t-elle faire montre du même discernement quant aux problématiques de sécurité propres aux professionnels de santé ?

Parce que je crois qu’il est urgent d’agir je l’ai donc interrogé en déposant une question écrite sur le Bureau de l’Assemblée nationale en lui demandant de bien vouloir m’indiquer quelles mesures le Gouvernement entendait mettre en œuvre pour répondre aux inquiétudes des infirmiers.

Texte de la question écrite

Monsieur Jean-Marie Tétart attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes sur l’aggravation du nombre de violences auxquelles sont confrontées les infirmières dans l’exercice de leur profession.

Aux mois de juillet et août 2014, plusieurs actes graves et intolérables ont visé des infirmières. L’une d’entre elles, en Alsace, a été assassinée dans le cadre de son exercice professionnel, ce qui a amené ses consœurs et confrères à organiser une marche blanche.

Ces événements, ont suscité la colère et l’émotion de l’ensemble des infirmiers, ils appellent une réponse adaptée et urgente de la part des pouvoirs publics. En effet, les infirmières et infirmiers comptent parmi les rares professionnels de santé à se rendre encore au domicile des patients, parfois dans des quartiers et zones difficiles. Ils y assurent une mission de service public.

Le 31 octobre 2013, alors interpellée par de nombreux parlementaires, vous aviez dressé un panorama des dernières mesures devant permettre de faire face à ces actes de violences. À savoir : le protocole santé-sécurité-justice du 10 juin 2010 et le protocole national pour la sécurité des professions de santé dédié notamment aux professionnels exerçant hors établissement, datant du 20 avril 2011. Dans votre réponse vous affirmiez que 68 départements bénéficiaient déjà « d’un protocole national ou un équivalent », ajoutant « qu’une évaluation annuelle des mesures mises en place (…) devrait « permettre d’adapter les mesures correctrices nécessaires à un exercice serein et de qualité ».

Face à la dégradation de la situation, l’Ordre National des Infirmiers a demandé à ce que soient organisées localement et sous l’autorité des préfets de régions, des rencontres entre les administrations de l’intérieur, de la justice et les représentants de professionnels de santé concernés afin que les problématiques de sécurité des professionnels de santé soient prises en compte. Des dispositifs spécifiques d’alarme pourraient par exemple être mis en œuvre.

En conséquence, il lui demande de bien vouloir lui indiquer quelles mesures le Gouvernement entend mettre en œuvre pour répondre aux inquiétudes des infirmiers.

> Suivi de la question/réponse

Législatives 2017 pour la 9ème circonscription des Yvelines

Législatives 2017 pour la 9ème circonscription des Yvelines

Pour suivre ma campagne, inscrivez vous et recevez directement par mail toutes mes actualités.

Félicitations vous êtes abonnés !