Décentralisation et accès aux services de base dans l’Union des Comores

comoresJe viens d’animer, à Moroni, un atelier national sur « décentralisation et accès aux services de base pour tous ».

La décentralisation est aux Comores un exercice difficile car il faut aussi tenir compte de la spécificité de chacune des 3 îles qui composent l’Union.

Et ce n’est que par l’efficacité dans la délivrance des services de base que sont l’eau, l’assainissement, les déchets, l’énergie, les transports que la décentralisation montrera son efficacité, sa légitimité. Sinon, elle n’apparaîtra aux yeux des habitants que comme une strate de plus (qui sont déjà nombreuses) nourrissant son lot de responsables politiques et de fonctionnaires. Il n’y aurait rien de pire car dans les pays en développement bien d’autres solutions ont déjà montré leurs échecs.

Au niveau national de l’Union des Comores, un comité national de l’accès aux services de base a déjà été mis en place. Mais les municipalités (que leurs maires soient élus ou non) doivent associer à leur gestion les services déconcentrés de l’Etat, les associations d’usagers et d’habitants et les opérateurs de services, privés ou publics.Des comités de niveau insulaire pourraient l’être et après les élections municipales de début 2015 des comités locaux le seront. Associant notamment les services déconcentrés de l’Etat, les élus locaux, les opérateurs locaux de services, ces comités locaux pourront faire un diagnostic partagé de la situation, clarifier les responsabilités des différents acteurs, définir les niveaux de service à atteindre progressivement, définir les engagements de chacun des acteurs locaux, négocier les conditions de financement y compris la tarification des services et la prise en compte de l’accessibilité par les plus dépourvus.

Des plans de développement des services réalistes pourront être établis et proposés aux bailleurs de fonds y compris à la coopération décentralisée et à la diaspora qui y trouveront un cadre de consensus local.

Un grand défi que la situation dégradée des services de base imposé de relever.