Bonne année 2015

Les fêtes de fin d’année se terminent avec ce weekend.

Noël d’abord qui a permis, je l’espère, à chacune et chacun d’entre vous de réunir le noyau familial qui constitue en ces temps de crise, de pouvoir d’achat réduit, d’incertitudes pour demain, une référence, un socle d’entraide et de solidarité.

La famille, dans une tendance générale de chacun pour soi et de repli sur soi, doit rester cette référence et chacun doit la consolider depuis l’Etat jusqu’aux collectivités locales pour la protéger et la renforcer.

Mais Noël, c’est aussi le temps du partage avec les autres, ceux qui justement ne peuvent pas compter sur une famille, ceux qui sont exclus. Ils doivent pouvoir compter non seulement sur la solidarité nationale ou locale mais aussi la solidarité de proximité, celle du quartier, celle des voisins.

Les fêtes de fin d’année, c’est aussi le Nouvel An, ce moment magique où on souhaite à chacun le meilleur pour l’année qui vient. Vœux d’amour, d’amitié, de santé, de réussite aux examens mais aussi de plus en plus souvent de retour à l’emploi ! Comme si, signe des temps, il fallait s’en remettre au ciel, à la magie des vœux pour satisfaire quelque chose qui ne dépend pourtant que de la volonté des hommes et de la société dans laquelle ils vivent.

C’est pourquoi je souhaite à notre Pays de prendre, de reprendre son destin en main. Il dispose pour cela de talents à tous les niveaux de qualification, de l’énergie individuelle et collective nécessaire, de l’inventivité requise, de la débrouillardise aussi mais qu’on les laisse s’exprimer, s’épanouir !  

François Hollande et le Gouvernement disent vouloir réhabiliter la valeur travail, la valeur prise de risque, l’envie d’innover, l’envie d’entreprendre. Qu’ils le fassent, qu’ils accélèrent! Mais peuvent-ils le faire quand, pour durer, pour survivre, ils doivent composer avec leurs frondeurs, leurs écologistes. Qu’ils arrêtent de s’appuyer sur eux, qu’ils s’appuient sur les Français qui sont plus conscients qu’ils ne le croient des vrais bouleversements qu’il faut provoquer dans notre Pays.

Car ce n’est qu’à cette condition que la solidarité entre les Français, que le modèle social de notre pays pourront survivre, que la France sauvegardera son rôle dans le monde!

Encore faut-il pour tout cela qu’un Président le soir des vœux aux Français ne se contente pas de s’autoféliciter d’avoir bien résisté et survécu à toutes les difficultés majeures qu’il a lui-même provoquées depuis son élection ! Encore faut-il que la seule certitude avancée sera que la France organisera la grande conférence mondiale consacrée au changement climatique. Elle est indispensable mais si on apporte aussi des réponses au climat de l’emploi, de l’économie, si on redonne le bon cap à l’Europe, si on lutte contre les mafias qui organisent les migrations chaque jour plus nombreuses.

Heureusement, l’opposition républicaine se réconcilie, se réunit et travaille à un projet capable de redonner espoir aux Français et de redonner à la France son image dans le monde, pas seulement celle d’une Nation au premier rang des combats pour toutes les libertés, pour toutes les causes qui conditionnent le développement durable mais aussi une France qui travaille, qui produit, qui invente, qui se transforme en permanence, qui fait d’abord confiance aux talents de chacun de ses enfants.

Les élections départementales et régionales de 2015 seront, personne n’en doute, même pas le Président, de belles victoires pour l’opposition, de nouveaux signes d’espoir. A chacun et chacune de nous de le vouloir et de le réaliser!

Je vous souhaite une très bonne année 2015.

Législatives 2017 pour la 9ème circonscription des Yvelines

Législatives 2017 pour la 9ème circonscription des Yvelines

Pour suivre ma campagne, inscrivez vous et recevez directement par mail toutes mes actualités.

Félicitations vous êtes abonnés !