Loi Santé et Aide au Développement

Dans le cadre de l’examen du projet de loi Santé, j’interviendrai ce soir en faveur d’une augmentation du prélèvement sur les boissons sucrées qui participent de manière tellement fortes à l’extension de l’obésité et du diabète, deux pathologies aux conséquences désastreuses sur les dépenses de santé publique et sur l’économie en général. N’oublions pas qu’en 2010, le diabète touchait 2.9 millions de français et qu’aujourd’hui dans notre pays une personne sur 8 est obèse.

Mais c’est dans les pays en développement que leur croissance est la plus rapide par changement des modes d’alimentation et aussi par accès à ces boissons sucrées.

C’est pourquoi, je proposerai que la taxe sur les boissons sucrées passe de 7.45 centimes d’€ par litre actuellement à 8.5 centimes d’€ par litre et que 10% du produit de cette taxe soit alors affectée à la lutte contre la sous nutrition dans les pays en développement. Je proposerai aussi que le taux de TVA sur ces boissons soit augmenté afin de recueillir des fonds supplémentaires à affecter également à la sous nutrition.