Hold-up sur l’aide publique au développement

Lors de la discussion du budget de l’aide publique au développement, des députés de toutes sensibilités se sont mobilisés contre l’avis du gouvernement pour obtenir 225 millions d’euros d’aide supplémentaire en dons pour commencer à réduire la dégradation continue de l’APD française depuis 2012, une dégradation irresponsable à  l’heure où le développement de l’Afrique notamment pose réellement un défi pour l’équilibre et la paix du monde.

Mais le gouvernement a attendu son heure pour rogner cette conquête des députés. Il a présenté un amendement enlevant 162 millions euros dans la dernière demie heure du débat d’examen du projet de loi de finances, un vendredi soir, quand il n’y a pratiquement plus personne dans les travées et que l’on commence l’auto félicitation et les remerciements sur le travail accompli.

Je ne peux quant à moi m’associer à ces félicitations sur un hold-up budgétaire à la tombée de la nuit qui est une erreur sur le fond et qui n’est pas respectueux du débat parlementaire.

Extraits de la Deuxième séance du vendredi 13 novembre 2015

Téléchargez l’extrait de la Deuxième séance du vendredi 13 novembre 2015