Quand il est question de l’avenir de Hôpital de Houdan !

J’ai été amené à interroger la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé sur l’avenir de l’hôpital de Houdan, reconnu comme une référence en tant qu’hôpital de proximité.

En effet, les Agences Régionales de Santé veulent le rattacher à un Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) centré sur l’hôpital de Chartres avec lequel ni notre établissement houdanais, ni les patients de la Région n’ont de relations.

Encore une attitude qui ignore les logiques de territoires et qui bien sur se passe des concertations préalables avec les élus et la communauté médicale.

Nous ne laisserons pas faire!

L’hôpital de Houdan joue un rôle essentiel dans l’offre sanitaire et médico sociale à disposition de la zone rurale située aux franges des Yvelines et de l’Eure et Loir.

Personne ne conteste les services qu’il rend, ni les habitants, ni les élus, ni les autorités sanitaires ou médico sociales qui le reconnaissent comme un hôpital de proximité de référence, presque modèle.

Tout en étant exemplaire, il doit s’insérer dans un réseau d’offre de soins pour chaque patient en s’appuyant sur des conventions avec des hôpitaux spécialisés et de niveau supérieur.  Dreux, bien évidemment, facile d’accès avec la RN12, et avec lequel de nombreuses conventions de coopération sont établies depuis longtemps. Mais aussi de nombreux établissements hospitaliers publics et privés des Yvelines: Versailles, Trappes, Le Chesnay, Rambouillet, Mantes fréquentés par la grande majorité de la patientéle de notre région et dont de nombreux spécialistes consultent dans notre centre de soins.

En dépit de cela, les ARS (Agence Régionale de Santé) de l’Ile de France et du Centre Val de Loire veulent, sans concertation, nous rattacher au Groupement hospitalier de territoire  donc centré sur Chartres avec lequel ni la communauté médicale ni les patients de la région n’ont de rapport. Elles le font contre l’avis de la direction de l’hôpital, de cette communauté médicale, des élus.

Or cette question est importante, car à terme, ces groupements hospitaliers de territoire conduiront, même si ce n’est pas avoué clairement maintenant, à la fusion d’établissements.

Ce rattachement au GHT n’a aucun sens. Les relations principales avec les autres hôpitaux sont dans les Yvelines, les principaux financements viennent de l’ARS Ile de France et du Département des Yvelines, ses patients sont majoritairement originaires des Yvelines.

Nous réclamons un rattachement au GHT Sud Yvelines, une direction commune pouvant s’établir avec un de ses établissements, et la continuation d’une coopération forte avec l’hôpital de Dreux dans le cadre d’une convention globale.

Cela renforcerait notre hôpital local sans nuire ni à sa coopération avec Dreux, ni au service rendu aux habitants d’Eure et Loir qui l’utilisent.

C’est pourquoi j’ai interpellé Madame la Ministre des Affaires Sociales et de la  Santé.

Président du Conseil d’administration de l’Hopital de Houdan depuis près de vingt ans, je ne laisserai pas mettre en jeu l’avenir de notre établissement. Je sais pourvoir compter pour cela sur la communauté médicale et sur les maires des communes qu’il dessert!

Intégralité de ma question orale

Téléchargez le document