Grande surface à Galluis, mise au point !

Comme on pouvait s’y attendre, mon post sur l’implantation éventuelle d’une surface Leclerc à Galluis a suscité beaucoup de réactions et de partages. Cela correspond à la mobilisation que provoquait déjà ce projet.

Beaucoup de débats sur les avantages comparatifs des différents enseignes! Là n’est pas mon problème et je n’ai aucun jugement de valeur sur les avantages comparés de ces différentes enseignes et ma position serait la même quelle que soit l’enseigne qui souhaiterait s’installer dans cette zone!

Mon constat est que nous sommes suffisamment desservis par un équilibre de grandes zones commerciales dans les périphéries rurales et de moyennes surfaces dans nos bourgs et de commerces de centre ville qu’il faut absolument préserver. Je concède cependant que notre zone rurale aurait besoin d’une surface de type discounter, indépendante des enseignes existantes, et qui viendrait les « stimuler » et je sais que certaines collectivites y travaillent.

Mon problème n’est pas là! Je considère que si nous devons prélever des terres agricoles pour l’activité économique (en n’oubliant pas que l’agriculture est bien une activité économique) il faut l’affecter au développement de PME, hors commerces, qui structurent l’activité économique de notre pays. Et cela est d’autant plus vrai qu’à proximité de l’agglomération parisienne, notre zone rurale peut se montrer attractive surtout quand on dispose de terrains près d’une gare qui facilite les trajets domicile travail alors qu’il y a peu de chances qu’on voit des caddies remplis dans les wagons!

Alors oui je considère que la desserte commerciale de notre zone rurale est diversifiée et suffisante et que les terrains disponibles pour l’activité économique doivent être dédiés aux PME de production, de transformation, de services.
Et ma position sur ce projet Leclerc serait la même si elle se posait dans le Houdanais.