Une journée en Côte d’Ivoire

Je rentre ce matin d’une journée à Abidjan, où j’ai accompagné Nicolas Sarkozy en qualité de conseiller national LR à la coopération.

Une journée naturellement commencée par un moment de recueillement sur la plage de Grand Bassam sur laquelle 18 personnes dont quatre français ont péri, victimes de la barbarie du terrorisme islamiste.

Rencontres et entretiens avec le Président Ouattara dans un pays qui a retrouvé sa cohésion après les années terribles qu’il a connues, et qui continue à vivre dans la plus grande tolérance religieuse. Cette cohésion, les terroristes ne la fragiliseront pas dans ce pays.

Nicolas Sarkozy a ensuite donné une conférence à l’université d’Abidjan où il a insisté sur les destins liés de la France et l’Afrique, de l’Europe et l’Afrique. La France et l’Europe ne pourront assurer leur avenir sans une Afrique qui réussit le sien. Il a dit sa priorité pour une aide au développement renforcée qui permette à l’Afrique de devenir un continent d’entreprises performantes dans les secteurs industriel et agricole, pour permettre l’emploi pour la masse de jeunes que connaît ce continent, pour assurer l’accès des populations aux services de base. Mais une démographie galopante pourrait contrarier ces perspectives, car aucun taux de croissance économique ne peut accompagner une telle croissance démographique.

Cette journée aura été placée sous le signe de la grande amitié liant Nicolas Sarkozy et Allasane Ouattara,

J’ai pu pour ma part bénéficier d’une audience avec le Ministre Cissé, Ministre du budget, pour évoquer les flux de coopération et d’aide au développement entre la France et la Côte d’Ivoire.