Qu’attendons nous pour mettre en place des mesures simples que beaucoup de pays ont déjà adoptées dans leurs aéroports

En début d’année j’ai fait une mission en Inde. Je me suis réjouis de constater les mesures de sécurité qui étaient déployées dans les aéroports.

Dépose des passagers déporté d’une cinquantaine de mètres des entrées. Un militaire contrôle à chaque entrée identité et titre de transport : les accompagnants ne peuvent pas entrer dans les halls. Immédiatement après l’entrée contrôle des bagages par tunnel et des passagers par portiques.

Résultats, pas de foule dans les halls qui ne regroupent que des passagers déjà contrôlés. Simple et efficace, ces dispositions limitent considérablement les risques d’attentats à l’intérieur des aérogares, les rendraient moins meurtriers car  il n’y a pas d’accumulation de foule.

C’est d’ailleurs ce type de disposition qu’adopte l’aéroport belge de Zaventen en cours de réouverture.

Mais ces derniers jours, j’ai eu l’occasion d’utiliser nos aérogares de Roissy et Orly. On continue à rentrer dans les halls comme dans un moulin. Aucun contrôle sinon quelques patrouilles qui arpentent les lieux, armes à la main.

Qu’attendons nous pour mettre en place ces mesures simples que beaucoup de pays ont déjà adoptées? Que craint on, une perte de chiffres d’affaires des commerces qui sont dans ces halls d’accueil et d’enregistrement? Est ce bien raisonnable? J’avais, après les attentats du Thalys, suggéré l’installation de portiques. Pour nos aéroports, je suggère qu’on s’inspire très vite des exemples étrangers!