je ne veux plus être #jesuischarlie je veux afficher #JeSuisResistant

13754483_905320826258096_1399357630437252316_nComme beaucoup de Français, je ne veux plus être Charlie, Paris, Bruxelles, Orlando, Grand Bassam, Ouagadougou, Bamako, je veux être résistant. À chaque nouveau drame, je veux afficher #jesuisresistant
Mais la résistance, ce n’est pas l’état d’urgence, permanent, les recueillements et les hommages à répétition, ce n’est pas de la communication.

Il faut bien sûr s’attacher rapidement à assurer les meilleures mesures de protection des populations (aéroports, transports, grands rassemblements, …) mais on ne pourra jamais assurer la protection absolue sur tous les rassemblements et lieux publics du territoire national. Et si je peux comprendre qu’on s’interroge sur le fait que le camion de Nice ait pu monter sur le trottoir, l’important est ailleurs, il est de savoir comment empêcher des individus de passer aux actes.

Il faut bien sûr, tous les rapports le montrent, réformer et renforcer nos services de renseignements, assurer la meilleure coordination entre tous nos services, redéfinir la mission de l’armée dans ce contexte, mais tout cela prendra du temps.

Il faut aussi revoir nos relations naïves avec les pays du Golfe, inspirateurs et soutiens de l’expansion wahabite et salafiste, avec la Turquie dont le pouvoir montre aujourd’hui son vrai visage. Cela prendra aussi du temps.

MAIS IL Y A URGENCE. Il faut donc des mesures immédiates claires. Et pour cela, il faut conduire une analyse froide et précise de la situation actuelle. La France est en état de guerre car Daesh et l’islamisme radical sous toutes leurs formes lui ont déclaré la guerre.

En passe de disparaître sur le terrain en tant que pseudo État sous les assauts de la coalition internationale, Daesh va intensifier sa guerre à l’extérieur, dans nos pays. Mais en perdant ses réseaux logistiques, ses chefs, ses sources de financement, Daesh perd aussi sa capacité à organiser des opérations terroristes lourdes. Il passe donc au terrorisme low-cost en demandant à ses fous de Dieu, ses mercenaires, ses psychopathes d’agir désormais dans nos villes, nos villages selon leur imagination et leurs moyens. Du low-cost pour terrifier, déstabiliser nos démocraties, créer un divorce au sein de notre Nation entre sa population musulmane et celle qui ne l’est pas. Et pour cela, il lui suffit de mobiliser sa cinquième colonne, celle des radicaux, des retours de Syrie, celle des disciples des prêches haineux et djihadistes, celles des déséquilibrés que l’ont peut manipuler,….

Il en a fallu des mois et des morts dans notre pays pour qu’on puisse enfin le reconnaître.
La résistance doit donc s’organiser autour de ce constat. Elle doit neutraliser tous ceux qui peuvent participer à ce terrorisme low-cost.

La résistance, c’est interner préventivement pendant une période donnée tous les fichés radicaux qui ont fourni les bataillons d’auteurs d’attentats de ces derniers mois. La résistance, c’est interner les retours de Syrie ( n’ont ils pas combattu la France! ) s’ils sont français, les expulser si ils ne le sont pas. La résistance, c’est d’expulser de notre pays toute personne qui n’en a pas la nationalité et qui est condamnée pour des faits délictueux, n’est ce pas ce milieu de la délinquance qui alimente les réseaux djihadistes! La résistance, c’est de fermer rapidement toutes les mosquées radicales et d’expulser les imams prêcheurs de haine. La résistance, c’est de lutter contre le wahhabisme et le salafisme sur notre sol.

Alors oui, #jesuisresistant et je demande que ces mesures qui répondent à l’attente des français et à leur protection soient mises en oeuvre rapidement et je veux bien siéger en août pour voter les lois qui permettraient cette application au plus vite.

En attendant il faut renforcer encore les contrôles dans tous les lieux publics, protéger leurs accès. Nous devons entrer dans une nouvelle façon de vivre quotidiennement comme l’ont fait les israéliens avant nous et nous ferions bien de nous inspirer de leur organisation pour assurer la sécurité de leurs concitoyens.

Alors oui, j’entends tous ceux qui vont crier à la privation de libertés, qui vont s’insurger devant une société plus contrôlée, … Sans doute garderont ils cette position jusqu’au moment où un de leurs proches sera victime de ces attentats. Notre pays est trop attaché aux libertés pour ne pas les contraindre au delà du nécessaire et pour ne le faire que de manière temporaire. Mais la liberté fondamentale de chaque être humain, c’est de ne pas mourir sous les balles, les poignards, les roues des camions des délinquants, des djihadistes, … c’est de vivre!