L’eau, au cœur des conséquences du réchauffement climatique

14457250_1169021129824421_719183843274102173_n-1J’ai conclu le forum eau et climat qui se tenait aujourd’hui à Nantes dans le cadre du Sommet Mondial des Acteurs du Climat. J’y représentais le PFE (partenariat français pour l’eau).

C’est le domaine de l’eau qui sera le plus touché par les conséquences du réchauffement climatique, de la sécheresse à la montée des rivages, des tornades et inondations à la pénurie pour l’agriculture ou simplement pour l’alimentation humaine. Elle sera aussi au cœur de nouveaux conflits entre les pays.

Si l’effort doit bien sûr porter sur l’atténuation du réchauffement et donc sur la réduction des gaz à effet de serre, il doit porter simultanément et de manière massive sur l’adaptation de la gestion de l’eau, ce qui suppose une coalition de tous les acteurs ( collectivités territoriales, organismes de bassins, entreprises, ongle, organisations de jeunesse, …) au niveau international, national et local, ce qui suppose aussi une affectation importante du fonds vert à ces questions de l’eau sans diminuer pour autant l’aide au développement qui permet de donner l’accès à l’eau à ceux qui ne l’ont pas encore encore.

Un réseau mondial de parlementaires pourrait aussi rejoindre cette coalition dès la tenue de la COP22 au Maroc dans quelques semaines.

14440847_1169021206491080_563588579283203090_n