L’ile de Tromelin ne doit pas devenir un bien sans maître

La densité de l’actualité relative à la présidentielle, à l’intronisation de Trump ou à l’arrivée du Vendée Globe, a marginalisé d’autres actualités!

C’est le cas de la victoire des députés qui ont obtenu que le sort de l’archipel Tromelin ne soit pas soumis au vote de l’assemblée ce jeudi, refusant ainsi que son avenir et sa gestion soient partagés entre notre pays et l’Ile Maurice!

Et ce soir nous pouvons nous féliciter que le gouvernement ait finalement écouté les députés et la mobilisation populaire impliquée par pétitions et protestations.

Tromelin, c’est quoi, c’est où? Quand ils le savent, certains éditorialistes se gaussent qu’on se préoccupe de la souveraineté de la France sur un caillou au milieu de l’océan indien! Pendant ce temps, la Chine bétonne des rochers pour en faire des îles sur lesquelles elle revendique sa souveraineté!

L’ile de Tromelin, découverte en 1722 par le chevalier du même nom, est un minuscule morceau de terre auquel se rattachent 288000 km2 de zone économique exclusive, soit presque autant que celle de la France hexagonale, Corse comprise!

Mais en 2012, il est question d’en partager la souveraineté avec l’Ile Maurice pourtant, lorsque le chevalier Tromelin a découvert cet îlot, il n’y a avait aucune population existante qui pouvait en revendiquer la propriété. Et le gouvernement s’apprêtait cette semaine à soumettre cette intention de 2012 au vote de l’assemblée.

La France doit garder sa souveraineté exclusive sur cet îlot et éviter ainsi un effet domino sur d’autres situations du même type.
Mais elle doit aussi mettre les moyens pour assurer sa souveraineté, en contrôler le domaine maritime.

Elle doit y engager des vedettes pour sillonner ce domaine et en éviter le pillage. Dans les cas contraire la communauté internationale considérera cet îlot comme un  » bien sans maître ».

La France à une histoire glorieuse, un patrimoine un peu partout dans le monde que nous ont légué des dizaines de générations.
Redonnons à notre pays l’envie et les moyens de les garder et les valoriser.