Emmanuel Macron est vraiment un grand démagogue et comme tous les grands démagogues, il est cynique

Aujourd’hui, les ménages qui ne paient pas l’impôt sur le revenu sont dispensés du paiement de la taxe d’habitation, la perte en résultant est compensée par l’Etat aux communes mais de plus en plus mal au cours du temps !

En annonçant que 4 ménages sur 5 ne paieront plus de taxe d’habitation, E. Macron montre une grande dose de cynisme car une telle mesure à des effets malsains qu’un garçon comme lui qu’on dit si brillant a dû percevoir.
Mais qu’importe le principal est de promettre aux classes moyennes.

Cette promesse est malsaine pour la citoyenneté locale. Avec sa proposition, seuls les ménages propriétaires participeront au financement du budget communal avec leur taxe sur le foncier bâti et seul un ménage sur 5 dans une commune (qui sera souvent aussi propriétaire) y contribuera également par sa taxe d’habitation. Cela veut dire que la plus grande partie de la population ne participera plus au financement des équipements et de services des communes où elle vit, ce qui est pourtant la base d’une citoyenneté responsable.

Cette promesse est malsaine pour les finances des communes. Dans de telles situations, l’Etat compense aux communes les pertes dues aux exonérations qu’il a décidées. Or l’histoire montre que si cette compensation s’effectue bien la première année, ce n’est jamais vrai après! Les communes devront elles alors compenser sur les seuls ménages qui seront encore assujettis! Il en résultera encore une baisse des ressources locales des communes alors que dans le même temps E. Macron annonce qu’il continuera la baisse de leurs dotations.
En fait, Macron annonce une nouvelle étape de perte d’autonomie des communes!

Enfin on peut se demander si, lorsqu’une pratique fiscale créée pour s’appliquer à tous ne le serait plus qu’à 20% de la population communale elle a encore un sens. La supprimer coûterait trop cher à l’Etat. La rendre plus juste en réformant les valeurs locatives des habitations inchangées depuis les années 1970 alors qu’une expérimentation est menée depuis cinq années. Mais peut-on attendre cela de quelqu’un qui ne cherche qu’à séduire!