J’dis ça, j’dis rien!

Le ralliement de François Bayrou à Emmanuel Macron semble avoir posé des problèmes de conscience à certains adhérents et élus du Modem qui ne se sentent pas engagés par la décision personnelle de leur Président. C’est en tout cas la position de Michèle Cédrin, Présidente du Modem d’Isère, que nous rapporte le Dauphiné Libéré.

Effectivement lorsque Yannick Jadot décide de rallier Benoit Hamon, il fait ratifier sa position par les adhérents écologistes. Mais lorsque François Bayrou rallie Emmanuel Macron, ce grand donneur de leçons le décide apparemment seul. On comprend que certains adhérents du Modem aient des états d’âme.

Mais Michèle Cédrin n’a pas que des états d’âme, elle a aussi des valeurs. Elle a été élue conseillère régionale au titre du Modem sur la liste de droite et du centre de Laurent Wauquiez, elle a donc intégré cette liste avec l’accord du Modem présidé par François Bayrou qui choisit aujourd’hui de combattre le candidat de la droite et du centre à la Présidentielle.

On comprend que des élus Modem dans les conseils régionaux ou départementaux élus dans des conditions analogues puissent se poser des questions. Michèle Cédrin a choisi de rester au Conseil régional et de soutenir François Fillon. D’autres choisiront une autre logique toute aussi honorable: démissionner de leur mandat régional pour suivre François Bayrou et soutenir Emmanuel Macron. D’autres enfin vont se faire durablement très mal en faisant le grand écart qui leur permettra de rester conseiller régional de la droite et du centre et de soutenir Macron pour la présidentielle.

Mais comme le clame l’étrange expression populaire, en fait « j’dis ça, j’dis rien » car cette dernière situation est certainement purement théorique!