8 mars : Journée internationale de la femme. L’initiative #shedecides pour lutter contre le bâillon mondial de Donald Trump

Trump a réactivé le bâillon mondial comme l’avait fait Bush avant lui. Ce bâillon permet de priver de financement toute organisation internationale ou nationale qui militerait pour l’avortement assisté ou accompagnerait les femmes dans ces démarches. Cela veut dire que dans les pays les plus pauvres, tous les programmes de santé reproductive et sexuelle sont menacés ou durement réduits.

Cette situation méritait une réaction de la communauté internationale impliquée dans l’aide au développement car les dynamiques démographiques sont au cœur des politiques de développement et le bien-être de la femme, de la mère, de l’enfant, de la famille en sont le socle.
Ce bien-être passe par l’éducation, la planification familiale, pour éviter mariages précoces, pour encourager espacement des naissances et contraception, suivi des grossesses, accouchement médicalement assisté, pour éviter avortements non sécurisés, pour accompagner les premiers mois déterminants de la vie. Toutes ces mesures sont aussi les plus adaptées pour lutter contre les maladies sexuellement transmissibles.
Elles permettent aussi l’autonomisation de la femme pour participer pleinement au développement économique. Elles sont une conditions de sa dignité.

Puisque l’Amérique de Trump ne veut pas de tout cela, alors la campagne shedecides va réunir gouvernements, organismes internationaux, acteurs privés, société civile pour sauter le bâillon Trump en levant des fonds qui se substitueront aux fonds américains.

Alors à l’initiative des gouvernements belge, danois, suédois, norvégien, une conférence magnifiquement organisée dans des délais très courts s’est tenue à Bruxelles le 2 mars.
Ayant signé la pétition des parlementaires européens dénonçant ce bâillon, j’ai tenu à y participer.

Ouverte par Axelle Red, cette conférence a permis d’écouter des témoignages, d’entendre des Ministres africains de la Santé et surtout d’entendre des gouvernements des pays développés dire successivement leur engagement pour soutenir cette campagne et y accorder des contributions financières additionnelles de ce qu’ils faisaient déjà afin de compenser le retrait américain et près de 500 millions euros ont ainsi été annoncés.

La France n’était pas représentée par le secrétaire d’Etat à la coopération mais par Laurence Rossignol qui a annoncé 27 millions € en 2017 pour la santé sexuelle et reproductive dans les pays en développement, ce qui ne représente aucun effort nouveau!
Cela est à l’image du quinquennat qui s’achève, une Apd en régression et un intérêt secondaire pour l’aide au développement.

Mais cette question doit aussi être au cœur de la campagne présidentielle en France dans laquelle l’égalité Homme Femme est loin d’être acquise, dans laquelle les droits fondamentaux des femmes sont quelquefois remis en cause. Il est important d’entendre les propositions qui sont celles du programme de François Fillon.

Législatives 2017 pour la 9ème circonscription des Yvelines

Législatives 2017 pour la 9ème circonscription des Yvelines

Pour suivre ma campagne, inscrivez vous et recevez directement par mail toutes mes actualités.

Félicitations vous êtes abonnés !