La politique, pour les handicapés, c’est bien autre chose que la prise en compte du handicap!

J’ai eu la chance, je dis bien la chance, d’être invité par un groupe de jeunes adultes handicapés, résidents de la Fondation MALLET à Richebourg, qui souhaitaient échanger avec moi sur le rôle d’un député, ses contraintes, ses motivations, échanger aussi sur la politique en général, sur l’actualité du moment très riche puisque nous étions au lendemain du premier tour des présidentielles.

Il m’arrive souvent de me rendre dans collèges et lycées pour ce type d’échanges, j’en retire toujours beaucoup et j’espère aussi apporter un peu.

Mais avec ces résidents de la fondation MALLET, j’ai retiré beaucoup. Nous avons échangé sur le Moyen Orient, la corruption, la concertation, l’élaboration des lois, sur Trump, sur tout … et bien sûr pour finir un petit temps sur la prise en compte du handicap. Ils l’ont fait avec sincérité, spontanéité, sans rancœur contre la société, sans arrière pensée partisane.

Et quant, tant de jeunes rejettent la politique, oublient d’aller voter, eux qui ont une vingtaine d’années tiennent absolument à le faire sur la base d’une information préalable qu’ils puisent comme tout le monde dans les journaux, les médias, …

Ils ont vocation à exercer des responsabilités électives.

Un grand bravo à l’équipe de la Fondation MALLET pour tous les efforts qu’elle fait pour ouvrir l’établissement sur le monde, pour ouvrir tous les droits et donner toutes les dignités à leurs résidents.

Et j’ai quitté ce groupe plus optimiste qu’en arrivant!

http://www.fondationmallet.fr/actualites/130-rencontre-avec-monsieur-jean-marie-tetart-pour-nos-jeunes-citoyens