Je me battrai pour une France qui… reste généreuse et solidaire en garantissant notre système de retraite solidaire par répartition

basé sur la solidarité et non sur l’assurance, en libérant les médecins des contraintes administratives, en valorisant les professionnels de santé, en privilégiant la prévention, en réformant l’aide médicale d’Etat. La réponse à la désertification médicale devra passer par la levée du numérus clausus et par l’établissement de schémas territoriaux d’installation de maisons médicales, évitant les concurrences dévastatrices.