L’agriculture et la ruralité au cœur des débats de campagne dans la 9ème

Dans une circonscription comme la 9ème, la ruralité est au cœur des débats de campagne avec cette impérieuse nécessité d’y assurer un équilibre durable entre logements/emplois/ services/déplacements sans oublier que l’agriculture est aussi le fondement de cette ruralité.

L’agriculture de notre circonscription est diverse (céréale, élevage, maraîchage, …) et elle connaît des contraintes franciliennes spécifiques qui doivent être défendues dans les débats nationaux et prises en compte dans l’évolution du développement de nos zones rurales, par nos communes et nos intercommunalités.
C’est assurément le Député de la 9ème circonscription qui dans les Yvelines a plus que les autres la responsabilité de porter ces questions de la ruralité et de l’agriculture.

Et hier soir à Tilly, en présence de Sophie Primas, plus de cinquante agriculteurs et leurs délégués cantonaux, sont venus me témoigner de leur soutien considérant que pendant ces cinq années j’avais porté leurs préoccupations, accompagné leurs combats, développé les concertations locales.

Alors ils me soutiennent pour porter de nouveau leurs espoirs et leurs préoccupations, pour que l’agriculture soit considérée comme une filière économique à part entière capable d’exporter des produits d’excellence, de répondre à l’exigence de plus en plus grande de circuits courts bio ou non, de se diversifier, d’innover à partir d’un investissement en recherche et innovation, de répondre aussi à des exigences environnementales responsables et réalistes, d’être aussi comprise et aimée.

Je suis fier que le monde agricole et au premier rang desquels le Président de la Chambre d’Agriculture d’Ile de France soutiennent avec force ma candidature parce que durant ces cinq années ils m’ont vu au travail à leur côté.