Archives sur le thème :démocratie

Entreprises, emplois, démocratie en danger !

Des grévistes ne se contentent plus d’être grévistes sur leurs lieux de travail, ils bloquent gares, voies ferrées, accès aux entreprises. Des artisans, des tpe et leurs emplois sont en danger parce qu’un service minimum ne leur est pas assuré. Des collègues députés socialistes ont vu ces dernières semaines leurs permanences taguées, vandalisées, attaquées, mitraillées! Un ministre reçoit des œufs. Ce ne sont pas mes amis politiques, mais ce sont des collègues que je respecte dans le débat parlementaire, dans …

Lire la suite >

Il y a le devoir de combattre et il y a le devoir de bâtir la paix – Homélie du Père Guérin. Messe du 8 mai à Houdan

A Houdan, chaque 8 mai, chaque 11 novembre, un office religieux rassemble anciens combattants, associations patriotiques, élus locaux, fidèles et non croyants pour honorer ensemble la mémoire de tous ceux qui ont combattu, qui sont tombés pendant les deux grandes guerres mondiales du siècle dernier, pour rappeler le devoir de combattre mais aussi le devoir de bâtir la paix. C’était le thème de l’homélie du Père Guérin qui rappelle aussi que « ceux qui sont appelés à présider sont d’abord appelés à servir » !

Lire la suite >

Mariage pour tous : Passage en force du Gouvernement

Je suis membre de l’entente parlementaire de la famille. Je suis, comme mes collègues, scandalisé par le passage en force que fait le gouvernement pour faire voter en extrême urgence le texte sur le mariage pour tous après son passage au Sénat. Cela va radicaliser les positions, va diviser davantage les Français, c’est sans doute ce que le gouvernement souhaite ! Cela va permettre de faire une diversion encore plus forte pour évacuer les questions posées par l’affaire Cahuzac, on …

Lire la suite >

De la motion de censure à la Manif pour Tous, la semaine qui confirme le dogmatisme du gouvernement et son mépris pour la démocratie !

Nous savions que cette motion ne pouvait être votée mais le débat devait permettre de pointer clairement l’Etat de la France après neuf mois de gouvernement socialiste. C’est ce que Jean-François Copé a souligné d’entrée de jeu en soulignant, il ne l’invente pas car les sondages le montrent, "l'inquiétude des Français" face à la politique mise en œuvre depuis l'élection de François Hollande, il y a dix mois. "Je ne monte pas à cette tribune le cœur léger. J'y viens habité d'une forme de tristesse ou plus exactement de gravité, née d'un spectacle insupportable : l'affaiblissement, le recul, et, je le redoute, la menace d'une défaite pour notre pays".

Lire la suite >