Archives sur le thème :+ Santé

Entrez en terre inconnue avec le CRAIF

J’ai tenu à participer la semaine dernière à l’inauguration des nouveaux locaux du CRAIF (Centre de Ressources Autisme en Ile de France) qui s’est installé au 6 cour St Eloi à Paris. L’autisme est, nous le savons, une affection dont le diagnostic précoce n’est pas généralisé et surtout dont les filières de prise en charge aux différents âges de la vie sont à la fois en grande insuffisance, 7500 autistes étant pris en charge dans des établissements en Belgique, et …

Lire la suite >

Orgerus retrouve la santé !

Le maire d’Orgerus, Jean-michel Verplaetse était heureux de recevoir dans sa mairie pour inaugurer le local voisin qui est devenu par l’effort de l’équipe municipale un cabinet médical qui accueille désormais le docteur Bonnotte à plein temps et le docteur Ouhibi à mi-temps. De très beaux locaux calmes, accueillants et bien adaptés. Orgerus retrouve des médecins dont il avait été privé.

Lire la suite >

Défibrillateur cardiaque : des mesures de bon sens, concrètes, qui peuvent réellement aider à sauver des vies !

Je viens de cosigner une proposition de loi relative au défibrillateur cardiaque déposée par mon collègue Jean-Pierre DECOOL. Environ cinquante mille personnes, en France, décèdent, chaque année des suites d’une fibrillation cardiaque. Il s’agit d’une « urgence absolue » puisque l’on ne dispose que de quelques minutes pour réagir. À défaut, les fonctions vitales sont gravement altérées et le décès survient. L’installation de défibrillateurs cardiaques entièrement automatiques sur l’ensemble de notre territoire permet donc d’accroître considérablement les chances de sauver …

Lire la suite >

Condé sur Vesgre, un village qui a la santé!

« La Maison de santé pluriprofessionnelle de la Vesgre » inaugurée hier à Condé sur Vesgre est d’abord le résultat d’une volonté sans faille commune à Josette Jean, maire de Condé et Conseillère départementale, et du docteur Luciani qui, ensemble, ont su convaincre, concerter, mobiliser les financiers et faire naître dans un travail associant mairie, architecte et praticiens un projet adapté, fonctionnel et ce qui ne gâte rien d’une belle architecture.   Condé conforte ainsi un peu plus son rôle de pôle …

Lire la suite >

Un scanner à l’hôpital de Houdan !

Enfin, après des années d’effort, le Centre de Soins de l’hôpital de Houdan renforce son unité de radiologie en accueillant avant le dernier trimestre de cette année un scanner. Il fallait d’abord obtenir un agrément car l’autorisation pour s’équiper d’un tel appareil est une longue négociation avec l’ARS, qui prend en compte les scanners déjà autorisés dans le département, leur répartition, la capacité d’un établissement à l’accueillir, l’estimation de sa fréquentation donc son équilibre économique, la certitude de pouvoir disposer …

Lire la suite >

Quand il est question de l’avenir de Hôpital de Houdan !

J’ai été amené à interroger la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé sur l’avenir de l’hôpital de Houdan, reconnu comme une référence en tant qu’hôpital de proximité. En effet, les Agences Régionales de Santé veulent le rattacher à un Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) centré sur l’hôpital de Chartres avec lequel ni notre établissement houdanais, ni les patients de la Région n’ont de relations. Encore une attitude qui ignore les logiques de territoires et qui bien sur se …

Lire la suite >

La taxe de solidarité Chirac en danger !

Jacques CHIRAC était très attaché à l’aide au développement et au co-développement et a institué en France la taxe de solidarité qui porte son nom. L’idée est simple: la multiplication des voyages est un des facteurs de transmission de grandes pandémies et les voyageurs s’exposent également à toutes sortes de risques sanitaires. En prélevant une taxe de solidarité sur les billets d’avion, on peut alors disposer de sommes importantes à affecter à la prévention et la lutte contre ces grandes …

Lire la suite >

Loi Santé et Aide au Développement

Dans le cadre de l’examen du projet de loi Santé, j’interviendrai ce soir en faveur d’une augmentation du prélèvement sur les boissons sucrées qui participent de manière tellement fortes à l’extension de l’obésité et du diabète, deux pathologies aux conséquences désastreuses sur les dépenses de santé publique et sur l’économie en général. N’oublions pas qu’en 2010, le diabète touchait 2.9 millions de français et qu’aujourd’hui dans notre pays une personne sur 8 est obèse. Mais c’est dans les pays en …

Lire la suite >

Professionnels de santé : de l’urticaire à l’œdème de Quincke

L’assemblée a débuté lundi l’examen du projet de loi Santé proposé par Marisol Touraine. Rarement un projet de loi a mobilisé de manière aussi massive l’ensemble des professionnels de santé pourtant si diversifiés et parfois aux intérêts contradictoires. Les débats préalables se sont cristallisés sur la généralisation du tiers payant qui provoquera  sans nul doute une surconsommation médicale (le patient n’ayant plus aucune idée de ce que coûte le recours au médecin et aux soins), un allongement des délais pour …

Lire la suite >

Touraine donne de l’urticaire aux médecins

La médecine dans son ensemble était dans la rue aujourd’hui! Je les soutiens entièrement. Après les agriculteurs, les commerçants et artisans et les entreprises en général, encore une profession à qui on demande de passer son temps, et à sa charge, de passer plus de temps à faire de l’administration plutôt que de faire leur métier. Je suis contre la généralisation du tiers payant. Dans le système proposé par le gouvernement, il faudra que les médecins se débrouillent pour récupérer …

Lire la suite >

Assurer aux patients le respect de leur choix de fin de vie

Le 29 janvier dernier, la proposition de loi « visant à assurer aux patients le respect de leur choix de fin de vie » était débattue dans l’hémicycle. Déposé par le groupe écologiste, ce texte vise à reconnaître tous les choix sur la fin de vie. Estimant la loi Leonetti de 2005 trop vague pour être efficace car trop imprécise, cette proposition de loi entend institutionnaliser l’égal accès de tous aux soins palliatifs, légaliser l’euthanasie et le suicide médicalement assisté. A cet …

Lire la suite >

Au secours des infirmiers

Sans être trop alarmiste, la profession infirmière a peur… Depuis le début de l’année, cette profession a beaucoup souffert de l’agression de nombre de ses membres. Partout en France la profession infirmière est victime d’agressions, parfois très violentes. Une infirmière en Alsace est morte cet été, tuée d’un coup de fusil de chasse. Ces hommes et ces femmes, qui prennent soin des autres,  s’inquiètent d’une telle situation et aimeraient être entendus autrement que par la rubrique des faits divers. Une …

Lire la suite >

Où en est la « Diplomatie Sanitaire Francaise »?

Le 11 septembre prochain, je recevrai à l’Assemblée nationale une conférence consacrée à la « diplomatie sanitaire française ».Je l’organise en tant que président du groupe parlementaire d’étude  « coopération et aide au développement » en partenariat très étroit avec l’Ong « Avocats pour la santé ». La santé doit constituer une des priorités de la France en matière d’aide au développement. Plusieurs raisons militent dans ce sens.S’il n’en fallait qu’une, il suffirait d’invoquer l’agressivité de l’épidémie Ebola et l’impuissance des milieux sanitaires à limiter sa …

Lire la suite >

Cancers pédiatriques : vers une augmentation des fonds de recherche ?

Je suis intervenu auprès de la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche pour connaître la part qui serait consacrée à la recherche sur les cancers pédiatriques dans les 50 % alloués à la recherche dans le nouveau plan cancer. En effet, en France, seuls 2% des Fonds de recherche anti-cancer sont consacrés aux cancers pédiatriques. Or 500 enfants décèdent chaque année dans notre pays d’un cancer faute de traitement. Le Gouvernement, interpellé récemment lors d’une séance de question orale sans débat, a bien précisé que la cancérologie pédiatrique devait être une priorité de la recherche clinique, mais aucun chiffre n’a été avancé. C’est la raison pour laquelle j’ai déposé une question écrite sur le Bureau de l’Assemblée nationale, pour qu’au-delà de ses bonnes intentions le Gouvernement se prononce concrètement sur les moyens mis à la disposition de cette recherche spécifique pour des maladies bien spécifiques elles aussi.

Lire la suite >