Archives sur le thème :sécurité routière

Mobilisation confirmée de 1 million d’euros pour la réfection de la RN12

Le 2 juin dernier, j’interrogeais à l’Assemblée nationale Alain Vidalies, secrétaire d’État chargé des transports, de la mer et de la pêche, sur le mauvais état des routes nationales et en particulier la section yvelinoise de la RN 12. Celui-ci avait reconnu l’état dégradé de cette route et s’était alors engagé à ce qu’une part du Plan gouvernemental pour l’investissement dans les réseaux soit versée à hauteur de 1 million d’euros pour la réfection de la RN 12. Cet engagement vient de m’être confirmé par …

Lire la suite >

Un million d’euros pour rénover la section yvelinoise de la RN12

Depuis deux ans, je m’inquiète comme de nombreux usagers de la RN 12 de l’état de dégradation de la RN 12 et de son entretien à la petite semaine (revêtement, marquage au sol, barrières de protection défoncées et dangereuses, écrans anti éblouissements dégradés, accotements et espaces verts laissés à l’abandon, bornes d’appel secours hors d’usage, etc). J’ai alerté en vain à plusieurs reprises journaux, directions concernées ! Je viens à nouveau d’interroger le Secrétaire d’Etat aux Transports qui a eu …

Lire la suite >

Routes nationales: la biodiversité a bon dos !

Nous sommes en mi septembre et certaines routes nationales n'ont pas encore vu le passage d'aucune épareuse ou lame de fauchage. Soit, beaucoup de gestionnaires routiers ont adopté de nouvelles attitudes pour une route écoresponsable mais il n' y pas photo, dans ce domaines, c'est bien l'Etat qui est le plus vertueux dans ce domaine. Le Département, par exemple, fait une première coupe tardive en fin mai début juin et seulement sur un mètre de large partout où la sécurité n'exige pas plus (visibilité) puis coupe tout fin juillet lorsque floraison, graines et nidification ont eu lieu. Elle veille cependant par des interventions ponctuelles à ne pas permettre la prolifération des chardons! Mais l'Etat ne fait pas de quartiers: sur la RN 12 par exemple, il n'a encore rien tondu, ni fauché, ni débroussaillé.

Lire la suite >